Identification

Le Livre de ma jungle, Alice de Nussy, Estelle Billon-Spagnol (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi 07.03.22 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Jeunesse, Grasset

Le Livre de ma jungle, Alice de Nussy, Estelle Billon-Spagnol, Grasset-Jeunesse, janvier 2022, 32 pages, relié 275x225 mm, 14,90 €

Edition: Grasset

Le Livre de ma jungle, Alice de Nussy, Estelle Billon-Spagnol (par Yasmina Mahdi)

 

En toute liberté dans la forêt

L’album pour les tout petits intitulé Le Livre de ma jungle foisonne de fleurs, de fruits, de verdure, d’animaux divers (mammifères, insectes et espèces vivipares, serpents), représentés dans des tableaux pleine page. Ce bel ouvrage est conçu à l’unisson par deux auteures et illustratrices, Alice de Nussy, graphiste et directrice artistique, et Estelle Billon-Spagnol, laquelle, après des études de droit pénal, a publié une vingtaine de livres. Dans les pages de garde l’on retrouve imprimée la scène loufoque et joyeuse de la couverture. L’extravagance est le fin mot pour qualifier le rendu plastique. L’imaginaire de l’enfant va ainsi être abondamment sollicité par les mille et un détails fantaisistes aux tons plus sémillants les uns que les autres.

Le mot jungle se retrouve sur chaque page de gauche, en majuscules, à propos du bus, de la classe, de la bibliothèque, de la cantine, etc., car la jungle est partout dans la journée d’un.e écolier.ère ! Le mot est graphiquement très lisible, à la typographie agrandie, blanche, écrite chaque fois sur un fond de couleur différent – vert Véronèse, bleu pâle, vert céladon, rose orangé, gris souris, rose bonbon, chocolat, bleu-vert tendre, rose vif, bleu foncé, ocre et gris acier – offrant des teintes mates et pastellisées.

La jungle, c’est l’espace sauvage, illimité, la forêt dense peuplée de spécimens exotiques ; dans l’album, un mélange extraordinaire d’objets incongrus, de personnages étranges, d’enfants qui jouent, se restaurent, lisent, en rêvant et en nageant. Deux petites amibes, l’une violette, l’autre bleue, un chat perché rose et blanc qui ressemble à celui de Hello Kitty vont s’aventurer dans ce paysage sens dessus dessous. Des noix de coco, une végétation luxuriante, des serpents multicolores, tachetés, des ouistitis, des oiseaux bigarrés, des poussins gravitent dans cet univers flashy. Là, un joli château en forme de champignon, ailleurs, une couverture qui coule, plus loin, un caméléon, un cartable qui sourit, et au milieu, des écoliers qui batifolent ; bref, ce joli monde déborde d’énergie. Les enfants, en observant attentivement chaque élément, pourront les énumérer et les définir.

Les autrices en optant pour le vieil adage, « la nature a horreur du vide », donnerait-elles dans leur travail commun une vision de notre planète, surpeuplée, sursaturée ? Ou bien inventent-elles un pays des merveilles, à mi-chemin entre le Douanier Rousseau, en lui associant les kermesses flamandes endiablées des paysans qui dansent, boivent et ripaillent au son de la cornemuse de Pieter Brueghel l’Ancien ? À l’intérieur de ce territoire merveilleux, c’est une bacchanale de sucettes et de glaces à la crème et à la fraise, de jouets, de livres animés, de marionnettes, et tout ce petit monde se baigne, dérive. Un avis de recherche est lancé et il s’agit de retrouver le doudou caché. Les amibes Durant et Durand enquêtent et auront sans doute besoin d’aide…

Un dépliant est inclus dans ce superbe album, prêt à être colorié – un exercice de patience pour développer le goût et le sens de l’image.

Accessible dès l’âge de 3 ans.

 

Yasmina Mahdi


  • Vu : 476

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Yasmina Mahdi

 

Lire tous les articles de Yasmina Mahdi

 

rédactrice

domaines : français, maghrébin, africain et asiatique

genres : littérature et arts, histoire de l'art, roman, cinéma, bd

maison d'édition : toutes sont bienvenues

période : contemporaine

 

Yasmina Mahdi, née à Paris 16ème, de mère française et de père algérien.

DNSAP Beaux-Arts de Paris (atelier Férit Iscan/Boltanski). Master d'Etudes Féminines de Paris 8 (Esthétique et Cinéma) : sujet de thèse La représentation du féminin dans le cinéma de Duras, Marker, Varda et Eustache.

Co-directrice de la revue L'Hôte.

Diverses expositions en centres d'art, institutions et espaces privés.

Rédactrice d'articles critiques pour des revues en ligne.