Identification

Le gang de la clé à molette, Edward Abbey

Ecrit par Yann Suty 28.05.13 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Roman, USA, Gallmeister

Le gang de la clef à molette, illustré par Robert Crumb, traduit de l’américain par Jacques Mailhos 2013, 550 pages, 25 €

Ecrivain(s): Edward Abbey Edition: Gallmeister

Le gang de la clé à molette, Edward Abbey

 

Voici un gang plein de verve, charismatique, drôle, qui vit des aventures enlevées ! Un gang formé de quatre personnages hauts en couleurs, des espèces de pieds nickelés qui se révoltent contre les grandes firmes industrielles qui saccagent les somptueux paysages de l’Ouest américain, à coups de ponts, de routes, de voies ferrées…

Armés de clefs à mollette (mais aussi de quelques bâtons de dynamite bien plus efficace), les membres du gang entreprennent de détruire systématiquement toutes ces choses qui défigurent des paysages qu’ils aiment tant.

Le gang est formé de quatre personnes.

Il y A.K Servis, alias Doc, chirurgien réputé, mécène du gang, avec toujours un cigare au coin de la bouche.

Sa compagne, Ms Bonnie Abbzug, qui fait se retourner tous les hommes (et les femmes aussi) sur elle.

George W. Hayduke, un vétéran du Vietnam accro à la bière.

Enfin, Seldom Seen Smith, un polygame mormon, par ailleurs guide pour touristes.

On peut les imaginer… mais aussi en avoir un aperçu avec les portraits réalisés par Robert Crumb qui ponctuent le livre.

La force du livre réside d’abord dans ce quatuor déboussolant. D’ailleurs, le roman commence par un long portrait de chacun. Il faut attendre près de 70 pages avant que l’on rentre dans le vif de l’action, mais cette longue exposition n’a rien d’ennuyeux, bien au contraire. Les personnages sont croqués avec une telle richesse, une telle vie. Ils deviennent vite d’irrésistibles compagnons de route.

Ils ont la vanne facile. Ça pétille, ça déferle de tous les côtés. Les ponts explosent, mais les répliques aussi ! Les mots deviennent comme des mitraillettes.

Et les voilà qui entreprennent une véritable croisade. Leur démarche est d’abord politique et écologique. L’homme défigure la nature ? Le gang de la clef à molette vient leur régler leur compte. Comment ? En cassant des machines, en dévissant des boulons, en sectionnant des tuyaux, en faisant couler huile et essence. Avec un impératif imposé par Doc, au grand dam de certains de ses compagnons : aucune victime humaine ne doit être déplorée. Y compris du côté des pires ordures, des pires pollueurs ou exploiteurs.

Bien sûr, le gang va se faire un certain nombre d’ennemis au fur et à mesure de ses expéditions, à commencer par les autorités, mais aussi les entreprises qui ne voient pas forcément d’un bon œil qu’on puisse saccager impunément leurs biens…

Mais le gang va faire des émules… ou se rendre compte qu’il n’est pas le seul à avoir eu cette idée. Alors, quelle rencontre improbable sur un chantier quand deux révoltés se retrouvent soudain !

Le livre pose bien des questions. C’est un véritable manifeste écologique, un appel à la prise de conscience, à la rébellion. Le gang de la clef à molette date de 1975, mais nombre de questions qu’il soulève paraissent toujours d’actualité et ne sont, en tout cas, pas réglées.

Réussite enfin, le livre le doit à l’écriture d’Abbey (et au passage, quelle traduction !), précise, lyrique, inventive. Chaque phrase fait mouche. Le bon mot jaillit toujours des bouches des personnages, mais l’auteur a aussi le sens de la formule choc au cours de sa narration.

Le livre fait 500 pages. Que l’on soit dans l’action, dans la réflexion, à aucun moment le rythme ne faiblit. C’est entraînant, c’est stimulant. C’est jouissif. Et en plus, il y a une suite !

 

Yann Suty

 


  • Vu : 4254

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Edward Abbey

 

Edward Abbey (1927-1988) est l’un des plus célèbres écrivains de l’Ouest américain. Le succès du Désert solitaire et celui du Gang de la Clef à Mollette ont fait de lui une icône de la contre-culture et le pionnier d’une prise de conscience écologique aux Etats-Unis. A sa mort, il demanda à être enterré dans le désert. Aujourd’hui encore, personne ne sait où se trouve sa tombe.

 

A propos du rédacteur

Yann Suty

Tous les articles de Yann Suty

 

Membre fondateur


Yann Suty est écrivain, il a publié Cubes (2009) et Les Champs de Paris (2011), chez Stock