Identification

La Fabrique de la France, 20 ans d’archéologie préventive, Dominique Garcia (par Didier Smal)

Ecrit par Didier Smal 24.01.22 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Essais, Flammarion

La Fabrique de la France, 20 ans d’archéologie préventive, Dominique Garcia (dir.), Flammarion/Inrap, octobre 2021, 320 pages, 29 €

Edition: Flammarion

La Fabrique de la France, 20 ans d’archéologie préventive, Dominique Garcia (par Didier Smal)

 

Créé en 2001, l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) a pour objectif de mettre au jour les trésors enfouis dans le sol français (cela se fait aussi à l’échelle européenne) avant que de quelconques travaux d’aménagement (voirie, construction, etc.) les endommagent voire les fassent disparaître tout à fait. Partout où le sol est creusé, la question se pose de savoir ce qu’il contient relatif à l’histoire de l’humanité, et ce que ce contenu peut aussi dire sur notre présent – étudier la façon dont le sol a été exploité à d’autres périodes permet ainsi d’envisager la façon dont il pourrait l’être à l’avenir, dans la perspective d’une meilleure gestion écologique.

Le présent ouvrage, placé sous la direction du président de l’Inrap, Dominique Garcia, est à la fois un bilan de vingt années de fouilles préventives, une histoire épisodique de l’occupation du sol français, de la préhistoire à la Seconde Guerre mondiale, mais aussi une présentation à destination du néophyte des méthodes et enjeux de l’archéologie au XXIe siècle (qui s’est diversifiée au contact de domaines scientifiques tels que la botanique ou la biologie).

En trente-trois brefs chapitres richement illustrés (les illustrations et photographies sont sublimes), rédigés chacun par un ou deux archéologues ayant pris part à la découverte concernée sur un site spécifique, le lecteur apprend ainsi à quel point, s’il en doutait encore, l’archéologie est devenue une discipline à part entière, non plus au service de l’Histoire mais bien son indispensable complémentaire : chaque découverte semble mettre en perspective un savoir, une conviction – ainsi Reims était une plaque tournante du commerce international au premier siècle de notre ère, et des musulmans vivaient en paix avec les communautés locales à Nîmes. La liste pourrait continuer de la sorte.

Chaque chapitre présente deux qualités indispensables pour le lecteur néophyte, ou même celui qui dispose déjà de connaissances en archéologie : la clarté du style et, surtout, la passion. Chaque auteur, à commencer par Dominique Garcia dans une belle préface, semble vouloir transmettre bien plus qu’un savoir, c’est-à-dire un goût : celui d’une étude in situ de notre passé qui éclaire notre présent, lui offre des racines bien plus diversifiées et profondes qu’on pourrait le croire – ainsi, Marseille a été occupée durant onze millénaires avant l’arrivée des Grecs.

Chaque chapitre semble aussi une porte ouverte sur le sujet qu’il traite, comme si son auteur savait devoir faire bref et désirait en même temps en dire bien plus – qu’à cela ne tienne, une riche bibliographie, constituée d’ouvrages publiés récemment et donc accessibles au commun des mortels, est proposée en fin de volume : à charge pour le lecteur de se laisser aller à sa curiosité. Surtout, l’ouvrage dans son ensemble est une incitation se laisser entraîner « bien loin d’un roman national, centralisateur et mystique, qui aspire encore à imposer ses repères, ses acteurs et son rythme ». Au contraire, il s’agit, pour citer Garcia, de, « à travers le temps, définir, lire et penser les espaces [d’une Fabrique de la France] toujours active ».

C’est dire si cet ouvrage, bien que purement scientifique, mais peut-être bien parce que purement scientifique, est d’une lecture salutaire en 2021. Tout comme tout ouvrage historique ou archéologique, ou les deux à la fois, s’intéressant à ce que dit l’Histoire et le sol où elle a laissé des traces, posant des questions plutôt qu’imposant des réponses, en espérant qu’un prochain coup de truelle apportera la réponse à l’une ou l’autre de ces questions.

À lire dans une prochaine édition de La Fabrique de la France, qu’on espère ne pas devoir attendre durant vingt ans.

 

Didier Smal

 

Dominique Garcia (1962) est un archéologue et historien français ; il est le Président de l’Inrap.

  • Vu : 501

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Didier Smal

Lire tous les articles de Didier Smal

 

Didier Smal, né le même jour que Billie Holiday, cinquante-huit ans plus tard. Professeur de français par mégarde, transmetteur de jouissances littéraires, et existentielles, par choix. Journaliste musical dans une autre vie, papa de trois enfants, persuadé que Le Rendez-vous des héros n'est pas une fiction, parce qu'autrement la littérature, le mot, le verbe n'aurait aucun sens. Un dernier détail : porte tatoués sur l'avant-bras droit les deux premiers mots de L'Iiade.