Identification

L’oiseau qui buvait du lait, Jaroslav Melnik (par Jean-Jacques Bretou)

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 18.10.23 dans La Une Livres, Actes Sud, Les Livres, Recensions, Roman, Russie

L’oiseau qui buvait du lait, Jaroslav Melnik, Actes Sud, janvier 2023, trad. russe, Michèle Kahn, 492 pages, 24,50 €

Ecrivain(s): Jaroslav Melnik Edition: Actes Sud

L’oiseau qui buvait du lait, Jaroslav Melnik (par Jean-Jacques Bretou)

 

Audra Rumšaite, photographe, a reçu une commande d’un magazine féminin, elle doit prendre des photos de la ville de Vilnius en Lituanie. Nous sommes au mois d’octobre, elle gravit le mont des Trois-Croix, le jour à peine levé pour avoir une vision panoramique de la ville. Arrivée au sommet alors que le soleil commence à percer, elle aperçoit décrivant des cercles au-dessus de Vilnius un grand aigle planant toutes ailes déployées. Son premier réflexe est de vouloir saisir l’oiseau en plein vol, mais en bonne professionnelle elle plante les pieds de son appareil dans la terre et elle prend des photos du paysage à peine éclairé d’un soleil rougeoyant. Son travail achevé, elle voit dans son objectif l’oiseau continuant à décrire ses courbes dans le ciel. Là, elle le saisit puis se prépare à reprendre sa route lorsqu’elle voit à travers les feuillages une masse gisant sur le sol.

Algimantas Butkus, commissaire de police de son état, ce 22 octobre 2116, est assis sur le banc devant chez lui. Il tousse, il tousse beaucoup depuis quelque temps et puis il souffre de parodontite, s’il ne fait rien ses dents se déchausseront. Il a atteint la cinquantaine et se sent vieux. Sa femme l’a quitté, et sa fille, pour poursuivre ses études, s’est expatriée en Arabie Saoudite. Il est mal et son moral déjà au gris vire au noir lorsque l’on vient lui annoncer la découverte sur le mont des Trois-Croix de la dépouille d’une jeune fille. Elle est nue, belle. On a déposé sur son front une colombe étranglée, ses seins ont été mutilés. Ses tétons ont été sectionnés et du lait mélangé à du sang s’en écoule encore ; on a dû boire au sein avant qu’elle ne meure. Elle avait donc accouché il y a peu de temps. Enfin, s’il fallait rajouter de l’horreur à l’horreur, on a découvert un petit perroquet rouge dans son sexe.

C’est avec un cas de meurtres en série particulièrement monstrueux que Melnik nous accroche. Ce syndrome du buveur de lait au sein ne semble pas être répertorié dans les annales de la criminologie et sa psychologie non plus mais la littérature permet de l’imaginer. Le lecteur jugera. Le livre est bien écrit, on se laisse aisément porter par un rythme mené par l’action au début qui devient plus lent quand on commence à aborder les tâtonnements de l’enquête. Vilnius est une ville très empreinte de catholicisme, surprenante et à l’histoire riche, c’est une cité qui paraît vivre en léger décalage avec notre occident. On peut émettre quelques réserves sur la solidité de l’intrigue, néanmoins l’auteur a fait ses preuves en tant qu’écrivain.

 

Jean-Jacques Bretou

 

Jaroslav Melnik (Jaroslavas Melnikas, Yaroslav Melnyk), né le 6 février 1959, à Smyha en Ukraine occidentale, est un écrivain et philosophe lituanien et ukrainien. Il écrit des livres en prose, de critique et de philosophie qui ont été publiés en Lituanie, en Ukraine et dans d’autres pays européens. Ses œuvres ont notamment été traduites en français, anglais, allemand, espéranto, italien, polonais, croate, roumain et biélorusse. Jaroslav Melnik s’interroge avec une grande justesse sur les tabous qui limitent la liberté humaine.

 

  • Vu : 763

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Jaroslav Melnik

 

Jaroslav Melnik , écrivain et philosophe, est né 6 février 1959 à Smyha en Ukraine occidentale. Il écrit des livres en prose, des livres de critique et de philosophie qui ont été publiés en Lituanie, en Ukraine et dans d‘autres pays européens. Son roman Les parias d'Eden, paru chez Robert Laffont, a été salué par la critique. « En racontant comme autant de contes pour adultes l’histoire de six personnages plongés avec délectation dans le plus grand des désordres, Jaroslav Melnik s’interroge avec une grande justesse sur les tabous qui limitent la liberté humaine. » (Lire, nr.7, 1997).

Pour ses livres, Melnik a obtenu de nombreux prix et nominations (prix Kuntchinas, 2008, le premier prix pour la meilleure nouvelle lituanienne en 2009, la nomination pour « Le Prix du livre européen », 2010, la nomination en 2012, 2013, 2014, 2016 )

 

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.