Identification

Don’t shoot in the air (par Jeanne Ferron-Veillard)

Ecrit par Jeanne Ferron-Veillard 25.10.22 dans La Une CED, Ecriture, Récits

Don’t shoot in the air (par Jeanne Ferron-Veillard)

 

Amis Français d’ici ou d’ailleurs, good morning ! Si le chien est le meilleur ami de l’homme, l’homme n’est pas le meilleur ami du chien, à Mayami. L’enfer est pavé de bonnes intentions c’est bien connu, enfer ou paradis, à vous d’en juger. Ici, le pavé est rare, le pavé est propre, le maître est discipliné, il ramasse derrière vous. Vous, c’est le chien mais attention, choisissez bien votre famille. Car plus elle est fortunée, plus vous allez en baver !

Premièrement, il vous faudra accepter les colorations violette, rose, jaune ou bleue, façon Art Déco surtout si vous avez le poil court, fin et frisé. Pour le reste, vous devriez apprécier à peu près tous les plaisirs de l’existence, canine… quoique. Il va de soi que si vous êtes un berger allemand ou un husky, bref un gros chien à poil long, vous allez souffrir. L’imaginaire génétique n’a ici pas de limites, idem côté accessoires. Laisses à paillettes avec mention walk with style, collier étrangleur, harnais façon Disco pour paramétrer vos itinéraires.

Et ne croyez pas vous en tirer mieux si vous êtes un petit chien. Promenades multi-quotidiennes, vous êtes téléporté dans une poussette personnalisée sur laquelle vos maîtres ont collé des stickers Don’t blame me I vote Trump, poussette bientôt électrique. Ou porté dans un porte-bébé, vous serez suspendu la plupart du temps au-dessus du sol pour ne pas risquer de vous salir, d’abîmer vos pattes ou pour maintenir un contact permanent avec vos propriétaires. Tant pis pour les vertus de l’exercice, vous vous contenterez des espaces verts qui vous sont réservés avec un parcours du combattant, du sable et des arbres. Un espace dédié aux gros chiens, un espace alloué aux petits chiens, on ne se mélange pas.

En voiture, vous aurez l’embarras du choix quant aux modèles, vous aurez la place du passager et la truffe au vent, fenêtre ouverte, le poil sous la climatisation. Les week-ends, c’est barbecue, bateau et jet-ski, le jet-ski spécialement équipé pour vous maintenir à bord le plus longtemps possible. Pêche, paddle ou canoë, vos maîtres ont des moyens plus modestes et c’est ce qui peut vous arriver de mieux pour mener une vie de chien.

Massages à domicile ou rendez-vous tous les quinze jours chez votre toiletteur pour un programme sur mesure. Votre bain, votre brushing, le brossage de vos dents, le nettoyage de vos oreilles ou de votre nez, ici vous n’avez plus de museau. Traitement des griffes, traitement contre les puces, délestage de vos différentes couches de poils. Et coiffage de vos pattes, c’est-à-dire une coupe sophistiquée, vos poils coupés courts et en rond, opération qui peut durer jusqu’à deux heures, ça ne dépend que de vous. Beaucoup d’efforts pour ressembler à un ours en peluche, séance de relooking qui coûtera à vos maîtres/propriétaires/parents un petit paquet d’argent. Ici on aime et on compte.

En parlant de paquet, vous allez passer un sale quart d’heure. Il s’agit de vérifier l’expression de vos petites glandes situées autour de l’anus. Si elles s’atrophient, si elles ne s’expriment pas, si elles n’émettent pas, vous êtes privé d’informations. Résultat, vous êtes isolé. Vous avez une petite mine, le poil terne, vous êtes déprimé, de mauvais poil, vous vous sentez seul, il faut agir. Le doigt du praticien certifié dans votre postérieur (le praticien expérimenté ayant pris soin de se mettre à votre droite, sur le côté), vos chers parents vous caresseront dans le sens du poil. Ils vous expliqueront que, grâce à ces petites glandes, vous donnez et vous recevez de l’information de la part de vos congénères. Eux aussi, ils font comme vous, ils collectent leurs messages en reniflant dans tous les coins, le nez sur leur téléphone portable quitte à se prendre le poteau électrique sur lequel vous êtes en train de communiquer, au monde entier.

What else ?

Vous apprécierez les monologues de vos chers propriétaires sur le divan couleur crème, façon « parlé bébé », prosodie ou intonation qui, selon de récentes études en provenance des États-Unis, favoriseraient l’apprentissage de la langue, une meilleure compréhension, bref, un mieux-être général. Côté science, elle sait déjà vous faire parler. Un casque peut surveiller vos ondes cérébrales et, grâce à un ou deux algorithmes, traduire en langage humain vos sentiments les plus simples. Vos expériences transformées en données, vous aurez plus de followers que votre propre maître.

Alimentation au poil, vos apports caloriques seront calculés au gramme près, vitamines, minéraux et autres apports étudiés pour repousser l’obésité qui vous menace et le diabète qui vous guette. Dilemme entre ce qui est dans votre assiette au ras du sol et ce qui est en hauteur sur les tables, pas de panique, vous n’allez pas mourir de faim. Vous aurez vous aussi votre shoot de biscuits au C.B.D, vos macarons, glaces, biscuits et autres produits organiques/biologiques en guise de récompenses.

Côté sommeil, la niche ou l’alcôve défieront votre imagination et vos parents croient que vous en avez une. En forme de voiture ou de sac à main griffé avec miroir intégré, parfum, tapis de sol avec un os imprimé et votre prénom dessus vous éviteront toute dérive identitaire. Vous aurez votre dose de caresses matin/midi et soir, des interactions sociales en speed-dating lors des promenades avec vos propriétaires, ou en sous-traitance, vous jouirez des plaisirs de la comparaison en accéléré, de la rencontre, ça c’est moins sûr. Il vous faudra attendre que vos propriétaires organisent, ou fassent organiser, des dogs party avec croquettes à volonté et dogs bar aménagés dans le salon, celui avec le divan couleur crème.

Quotidiennement, vous disposerez de la télévision et de l’éclairage sans interruption, pendant que vos maîtres travaillent en faisant travailler les autres. Comme des chiens. Il faut bien que quelqu’un paye les compagnies qui fournissent l’énergie en accès illimité, le divan couleur crème à remplacer tous les six mois, votre assurance santé et vos petites folies chez le toiletteur. Pour l’heure, vous devriez échapper à la chirurgie esthétique.

Quant à ceux qui sont payés pour garder les demeures, allez manifester, faites la grève du ramassage de crottes ou trouvez une idée originale car votre métier est en voie de disparition remplacé par l’I.A. Si certains propriétaires s’entêtent à mettre des pancartes sur leur portail, plus personne n’y croit. Votre job n’est plus d’assurer la protection. Vous êtes désormais un fournisseur d’accès à haute dose d’ocytocine et autres hormones du plaisir, vous êtes le miroir néoténique par lequel vos maîtres retrouvent un peu d’humanité, sans avoir à se soucier de leur figure.

Et tant que vous fournirez du contact, du pelage, de la chaleur, de la vibration et de l’échange, vous ne serez pas remplacés par un, ou deux, algorithmes. Alors haut les cœurs, mes chers amis, car c’est vous qui avez le pouvoir ! Nettoyez derrière vos maîtres/propriétaires/parents et non pas le contraire !

 

Jeanne Ferron-Veillard


  • Vu : 875

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Jeanne Ferron-Veillard

Lire tous les articles de Jeanne Ferron-Veillard

 

Jeanne Ferron-Veillard naît le 16 septembre 1975, à Lorient. Grandit en Bretagne puis à Albi. A l’âge des grandes mutations, part sur Paris : pensionnaire à l’école de La Légion d’Honneur. Les études ? Niveau licence, quelques souvenirs en Lettres Modernes. Puis ce sera l’Angleterre où elle restera quatre années. Retour en France, entre autres responsable d’une très jolie librairie à Paris. Petit tour de France puis du monde, lit, écrit et vit depuis au même endroit incognito.