Identification

Bunny Lake a disparu, Evelyn Piper (par Jean-Jacques Bretou)

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 06.07.23 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Roman, USA, Denoël

Bunny Lake a disparu, Evelyn Piper, Éditions Denoël, mai 2023, trad. anglais (USA), Jean Slavik, 248 pages, 22 €

Edition: Denoël

Bunny Lake a disparu, Evelyn Piper (par Jean-Jacques Bretou)

 

Blanche Lake, jeune mère célibataire, qui vient de débarquer à New-York avec sa fille Félicia, surnommée Bunny, fait un détour à la boutique de fruits et légumes près de chez elle pour acheter à son enfant une belle pomme. Elle en choisit une bien brillante dans une pyramide de fruits luisants de fraîcheur. Madame Negrito, la vendeuse, fait une réflexion comme quoi il est dommage que son fils, Eddie, ne soit pas là. Blanche, surprise, réagit en faisant remarquer qu’elle ne savait pas que ce gamin qui la suivait jusque devant chez elle était son fils. Madame Negrito explique alors à Blanche que son fils semble avoir une attirance pour elle et que cela à donné lieu à une algarade entre Eddie et son père qui lui a reproché ses manières de faire, ce qui a mis en fureur le gamin. Blanche, après avoir payé ses emplettes, est sortie en disant à Madame Negrito qu’elle ne remettrait plus les pieds dans sa boutique si cela devait amener ce genre de problème. Son chemin faisant, elle s’est fait la réflexion que la pomme était bien trop brillante pour que ce soit dû à la seule fraîcheur, elle s’est mise alors à penser que par dépit Eddie avait dû cracher sur les fruits. Elle a alors jeté celui-ci dans le caniveau avant de poursuivre son chemin jusqu’à l’école pour récupérer sa fille.

Arrivée à l’établissement scolaire, elle s’est informée auprès d’une institutrice afin de savoir où était Bunny. N’obtenant pas de réponse elle s’est adressée à une autre personne avant de demander la directrice. Elle doit se rendre à l’évidence, sa fille ne semble pas être à l’école où apparemment nul ne la connaît. Blanche n’est pas une femme à renoncer, même si cela met ses nerfs à rude épreuve elle n’abandonnera pas sa quête. Outre la directrice, la police, elle va rencontrer sur sa route un psychanalyste et un écrivain qui vont l’aider dans sa recherche.

C’est un thriller psychologique haletant que Denoël a ressorti de ses tiroirs. Ce livre a été publié pour la première fois en 1957 aux USA puis en 1961 aux éditions Denoël. Il a été porté au cinéma par Otto Preminger. Le livre a été rajeuni avant d’être re-publié. Á sa lecture néanmoins on sent à la manière dont le suspense très long est travaillé que ce livre a sans doute été pensé pour le cinéma d’une certaine époque. On peut y retrouver toute la saveur des films d’Alfred Hitchcock et de l’Amérique des années 1950, sans compter les références relativement marquées à la psychanalyse. Le dénouement est surprenant et lui aussi nous fait penser à ses années 1950 où il a été écrit.

 

Jean-Jacques Bretou

 

Evelyn Piper, nom de plume de Merriam Modell, née en 1908 à New York, morte en 1994 à Pittsburgh, en Pennsylvanie, est une femme de lettres américaine, auteure de romans policiers. Après des études à l’Université Cornell d’Ithaca, elle travaille successivement comme modèle, vendeuse, et journaliste.

  • Vu : 852

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.