Identification

Australia Underground, Andrew McGahan

Ecrit par Yann Suty 25.04.13 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Babel (Actes Sud), Roman, Science-fiction

Australia Underground, traduit de l’anglais (Australie) par Laurent Bury (2006), Babel Noir, 370 pages, 8,50 €

Ecrivain(s): Andrew McGahan Edition: Babel (Actes Sud)

Australia Underground, Andrew McGahan

 

Une dystopie. Après le 11 septembre 2001, l’Australie a elle aussi été profondément bouleversée. Un attentat à la bombe atomique a rayé de la carte la capitale, Canberra. Dans la foulée, le gouvernement a fait alliance avec les Etats-Unis. L’état d’urgence a été déclaré. Un état quasiment totalitaire a été mis en place. Tout le pays est sous contrôle, quadrillé par les milices et les militaires. Les musulmans ont été persécutés. Les libertés sont bafouées. Mais, ainsi que l’explique le gouvernement, c’est pour le bien du plus grand nombre…

L’Australie d’Andrew McGahan pourrait presque exister en vrai. L’auteur ne fait finalement qu’exagérer certains éléments. C’est l’Australie. Ça pourrait tout aussi bien être les Etats-Unis. Ça pourrait aussi être la France. Ça pourrait être le futur qui s’annonce très prochainement. Tout a l’air tellement si familier…

Au début du roman, Leo James, un promoteur véreux se retrouve au beau milieu d’un cyclone qui ravage le Queensland. Les éléments se déchaînent. Cette fois, il se dit qu’il ne va pas pouvoir s’échapper. Lui qui a toujours trouvé de quoi se sortir de toutes les situations entrevoit clairement la fin…

La cinquantaine largement dépassée, la silhouette enrobée, Leo a été un promoteur qui a brillamment tiré réussite de la notoriété de son frère jumeau, Bernard. Bernard qui est aujourd’hui à la tête du gouvernement et qui est devenu un dictateur technocratique qui n’a pas la moindre once de charisme, ce qui ne l’en rend pas moins terrifiant.

Au milieu de ce spectacle apocalyptique, Leo se fait enlever par un groupe de djihadistes qui comptent l’utiliser pour faire chanter le gouvernement. Un groupe qui serait aussi à l’origine de la bombe sur Canberra.

Bientôt le gouvernement s’en mêle, ainsi qu’Australia Underground, un réseau de résistants issus de tous les milieux sociaux qui se battent pour que leur pays retrouve la voie de la démocratie.

Australia Underground est un livre d’une rare efficacité. Par son contexte, d’abord, et celui d’une Australie d’anticipation, sous la coupe d’un régime fasciste. Par son personnage principal, ensuite, un anti-héros au possible, une crapule cynique qui se retrouve embarqué dans une aventure trop grande pour lui. Enfin, par l’action menée tambour battant et dont le rythme ne faiblit pas tout au long du roman.

Andrew McGahan distille les rebondissements avec une rare dextérité. Australia Underground s’avère un vrai page-turner qui, sous la trame de fond d’une situation d’anticipation en dit beaucoup sur notre monde actuel. Il y a un peu du J. G. Ballard là-dedans, mais un J. G. Ballard avec une dose d’humour, un J.G. Ballard bon vivant, qui n’hésite pas à se lâcher, à être un peu plus humain et un peu moins théorique. Un cousin australien en somme.

On sait particulièrement gré à l’auteur de nous épargner les bons sentiments et les retournements de situations improbables. Il se tient à sa ligne de conduite initiée dès les premières pages. Il n’y a pas de place pour le pathos, il n’y a pas non plus de place pour les sauveurs de l’humanité. Et si, de temps à autre, Andrew Mcgahan a l’air de nous emmener sur ces voies, c’est pour mieux nous surprendre et nous tomber dessus…

 

Yann Suty


  • Vu : 3184

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Andrew McGahan

 

Andrew McGahan est né en 1966, à Dalby, une petite ville du Queensland rural où son père était cultivateur. Son premier livre, Praise, date de 1992. Il a publié Derniers verres (2000), Terres noires, terres blanches (2004) et Australia Underground (2006), tous parus en France chez Actes Sud. Il vit actuellement à Melbourne et, à part ses romans, il écrit des scénarios et des pièces de théâtre.

 

A propos du rédacteur

Yann Suty

Tous les articles de Yann Suty

 

Membre fondateur


Yann Suty est écrivain, il a publié Cubes (2009) et Les Champs de Paris (2011), chez Stock