Identification

Quatre romans noirs, Tonino Benacquista (par Jean-Jacques Bretou)

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 22.10.19 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Folio (Gallimard), Polars, Roman

Quatre romans noirs, juin 2019, 704 pages, 14,50 €

Ecrivain(s): Tonino Benacquista Edition: Folio (Gallimard)

Quatre romans noirs, Tonino Benacquista (par Jean-Jacques Bretou)

 

Ce volume rassemble quatre romans de Benacquista : La maldonne des sleepings, Les morsures de l’aube, Trois carrés rouges sur fond noir et La Commedia des ratés, publiés respectivement en 1989, 1990, 1991, 1992, au début de la carrière de l’auteur.

La maldonne des sleepings est l’histoire d’un jeune couchettiste des wagons-lits, travaillant sur le Galileo reliant Paris à Venise, qui se trouve embarqué, par un voyageur embarrassant, valant des millions, dans une histoire rocambolesque.

Les morsures de l’aube raconte l’aventure de deux copains, Antoine et Bertrand (Mister Laurence), parasites, hirondelles, pique-assiettes qui munis ou non de cartons d’invitation consument leurs vies d’inaugurations en inaugurations, de soirées en soirées et de boîtes en boîtes. Ils croisent furtivement un de leur congénère Jordan et sa sœur Violaine qui se prennent pour des vampires en laissant dans le creux du cou de leurs proies la marque de leurs crocs. Ils vont se trouver mêlés à une sombre et dangereuse histoire de chantage due à leur mode de vie.

Trois carrés rouges sur fond noir a pour héros un jeune accrocheur de tableau qui dès 18 heures quitte sa galerie de peinture pour allez assouvir sa passion à l’Académie de billard. Une vie pile, une vie face : deux vies d’artiste. Deux histoires de couleurs : celle rouge, blanche et verte comme les boules et le tapis de billard, l’autre jaune comme une certaine toile. Toile d’un dénommé Morand que notre jeune héros a accroché pour une rétrospective du peintre à une cimaise de la galerie de madame Coste pour laquelle il travaille. Cette toile va être volée alors qu’il a charge de la garder. Désormais, il n’aura de cesse d’essayer de la retrouver et de comprendre pourquoi ce vol.

La Commedia des ratés : Antonio Polsinelli vit à Paris et vient rendre visite à ses parents immigrés originaires d’un petit village d’Italie, à Vitry-sur-Seine, rue Anselme Rondenay (ça ne s’invente pas !). Il rencontre un ancien copain d’enfance, Dario Trengoni, qui lui demande d’écrire une lettre à une certaine dame Raphaelle. Quelques jours plus tard, on retrouve Trengoni assassiné. Mais il a légué à Antonio une vigne en friche au milieu de laquelle trône une statue de Sant’Angelo. Le légataire va s’y rendre et là Benacquista nous écrit une véritable comédie à l’italienne avec ses personnages pittoresques et la présence de l’Église et de la mafia.

Dans ces quatre livres on retrouve le personnage récurrent d’Antoine, individu quelconque vivant simplement comme le fit Benacquista qui donna son prénom à son héros et lui prêta ses expériences professionnelles. Ce sont quatre petits bijoux écrits dans un style inimitable, limpide, coulant mais précis qu’on déchiffre avec jubilation. Trois carrés sur Fond rouge, qui va chercher ses racines peut-être au plus profond de nous-même, dans notre inconscient, est un véritable petit chef-d’œuvre. Dans La Commedia des ratés, texte haut en couleur, coule un peu du sang de ces Italiens qui vinrent s’installer en France, fuyant Mussolini, emportant avec eux leurs recettes de pâtes, un peu de leur manière de pratiquer la religion catholique et tout leur savoir-faire professionnel.

 

Jean-Jacques Bretou

 

Issu d’une famille d’émigrés italiens de Broccostella, dans la province de Frosinone (Latium), installée à Vitry-sur-Seine, le jeune Tonino Benacquista lit peu, et passe le plus clair de son temps libre devant des séries TV. Grâce à La Commedia des ratés, publié en 1991 et qui rafle trois prix littéraires la même année, Benacquista se fait plus largement connaître du grand public. La première adaptation d’un de ses livres voit le jour en 1994 avec La Maldonne des sleepings adapté pour la TV et rebaptisé Couchettes express. Avec Saga, il reçoit le Grand Prix des lectrices de Elle en 1998. Avec Nos gloires secrètes paru en 2013, le Grand Prix de la SGDL de la Nouvelle et le Prix de la Nouvelle de l’Académie française 2014. Il est par ailleurs scénariste de bande dessinée et il écrit pour le cinéma.

 

  • Vu : 420

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Tonino Benacquista

 

Né en 1961 en banlieue parisienne, à Choisy-le-Roi, Tonino Benacquista grandit dans une famille d’émigrés italiens. Il se lance dans des études de cinéma avant de partir découvrir la vie, la vraie, histoire de voir à quoi elle ressemble. C’est une bonne idée : ses (très) diverses expériences lui serviront de source d’inspiration privilégiée au moment d’écrire ses romans noirs. C’est ainsi qu’il se retrouve accompagnateur de nuit aux wagons-lits (il s’en souviendra dans La Maldonne des sleepings), accrocheur d’œuvres dans une galerie d’art contemporain (Trois carrés rouges sur fond noir) ou encore parasite mondain (Les Morsures de l’aube). Aujourd’hui, il partage son activité d’écrivain entre les romans, les nouvelles, le théâtre et le cinéma (le film Sur mes lèvres lui a valu le César du meilleur scénario). Sans oublier la bande dessinée : Jacques Ferrandez a adapté l’une de ses nouvelles (La Boîte noire, éd. Futuropolis) et mis en images L’Outremangeur (éd. Casterman), récemment transposé au cinéma.

 

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.