Identification

Petits meurtres en campagne, T.E. Kinsey (par Jean-Jacques Bretou)

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 16.04.21 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Iles britanniques, Polars

Petits meurtres en campagne, T.E. Kinsey, Éditions City, janvier 2021, trad. Karine Forestier, 333 pages, 17,90 €

Petits meurtres en campagne, T.E. Kinsey (par Jean-Jacques Bretou)

 

Ce roman policier est ce que l’on appelle en anglais un cozy mystery (mystère intime), également appelé « cosy ». Il s’agit d’un sous-genre de la fiction policière dans laquelle le sexe et la violence se produisent hors scène, le détective est un détective amateur, et le crime et la détection ont lieu dans une petite communauté socialement intime.

Lady Emily Hardcastle, notre future détective, a décidé de fuir Londres pour s’installer à la campagne. Elle arrive à la petite gare de Chipping Bevington en compagnie de son inséparable femme de chambre, Florence Amstrong. Elles vont rejoindre en carriole Littleton Cotterell dans le Gloucestershire où se trouve leur demeure. À peine arrivées, le boucher, le boulanger, le docteur Fitzsimmons, le sergent Dobson, le policier du village, et le révérend James Bland viennent se présenter. Puis un coursier amène un pli pour inviter lady Hardcastle à se joindre à un repas organisé par sir Hector et lady Farley-Stroud, propriétaires terriens, en vue des fiançailles de leur fille avec l’un des fils d’une famille de commerçants de la région, les Seddon.

Dès le lendemain lady Hardcastle accompagnée de sa fidèle dame de compagnie, Amstrong, décide de profiter du bon air de la campagne en faisant une promenade alentours. Notre lady ne se munit pas de son matériel photographique pas encore préparé mais de ses crayons et d’un carnet à dessin. Flo et Emily marchent d’un bon pas, tout en admirant le paysage, en redécouvrant les vaches jusqu’à ce que, surprises, elles découvrent au centre d’une clairière ce qui s’avère être un pendu. Un homme pend au bout d’une corde attachée à la grosse branche d’un chêne, renversée, sous ses pieds une grosse bûche qui aurait pu lui servir d’escabeau. Tandis qu’Amstrong court prévenir la Police, lady Hardcastle se perd déjà en conjectures. L’agent de police Hancock reconnaît en ce pendu M. Frank Pickering. Ce premier cadavre en annonce un autre qui sera découvert lors du déjeuner offert par Lady Farley-Stroud. Décidément la campagne anglaise n’est pas si reposante.

Tout le reste du livre, suivant les règles du cozy mystery, se déroulera dans le milieu des invités de sir Hector, dans sa propriété. On pourra croiser les musiciens d’un orchestre de ragtime du début des années 1900. On approfondira la personnalité de notre héroïne, élégante, séduisante, excentrique comme les Anglais peuvent l’être. Elle racontera qu’elle est revenue des Indes en faisant un long détour par la Chine avec son inséparable Amstrong adepte des arts martiaux appris à Shaolin.

Le style est alerte, les personnages et la campagne anglaise sont colorés, l’intrigue n’est pas trop compliquée comme dans les autres modèles de ce genre de roman policier. C’est donc une tranquille évasion dans un livre qui se lit comme on joue une partie de Cluedo.

 

Jean-Jacques Bretou

 

T.E. Kinsey a été journaliste en Angleterre pendant plusieurs années. Il a ensuite décidé de vivre pour ses passions et s’est lancé dans la plongée sous-marine, la guitare et la mandoline ! Désormais, il écrit à plein temps Les enquêtes de Lady Hardcastle qui connaissent un immense succès international.

  • Vu : 644

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.