Identification

Mère (3), par Didier Ayres

Ecrit par Didier Ayres 28.09.16 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

Mère (3), par Didier Ayres

 

Que disais-tu tout à l’heure ?

Je parlais de la maison.

C’est au milieu du thorax.

C’est une question de pression artérielle.

Une altération de l’unité corporelle.

Qui se transforme en affection chronique, tout le monde le sait.

Je connais le milieu hospitalier.

Les affections psychiques ?

Le milieu psychiatrique.

Et puis, le monastère a été inquiété à Annecy à cause des hospitalisations successives des moines.

Elle s’est autodétruite, si tu veux.

La Bardot brune.

Tu te rappelles la photographie ?

Le chignon. Cette mode 60.

Quelque chose de relatif à Roland Barthes ?

C’est elle qui ne savait pas.

Le dernier livre sur la photographie, et qui met en colère notre ami de Nîmes.

Tu connaissais les effets secondaires des benzodiazépines ? Moi, je les ai ressentis. Par exemple, un jour, je conduisais sur une route secondaire en direction de Limoges, et d’un coup je ne savais plus où j’allais. La voiture roulait et j’étais comme pris par le silence, le blanc, plus de mémoire. Et parfois c’est la même chose avec un nom, surtout celui de mes proches, qu’il est impossible d’oublier.

Elle a quitté Roissy !

Tu lui donnes le bonjour.

Tu vois, j’étais hanté par cette image, cette chambre que je ne connais pas, mais qui garde pour moi une sensation de mort affreuse ; elle, étendue sur le lit, le chat affolé et tétanisé sous le lit, l’odeur, et cette ampoule qui, seule, donnait l’impression que quelqu’un avait vécu. Avait été en vie à un moment donné.

Un mouvement intérieur si tu préfères.

C’est triste ce morceau.

Schubert. Le Schubert de Kathleen Ferrier.

C’est la vérité.

Pas de musique triste. On a dit, rien de triste. La tristesse, c’est pour un autre jour.

Mais, c’est Romantique. La nature. La profondeur. Le ciel.

Ce n’est que l’embryon de ce que va devenir Debussy. Le Clair de lune.

 

Didier Ayres

 


  • Vu : 1719

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Didier Ayres

 

Lire tous les textes et articles de Didier Ayres


Rédacteur

domaines : littérature française et étrangère

genres : poésie, théâtre, arts

période : XXème, XXIème

 

Didier Ayres est né le 31 octobre 1963 à Paris et est diplômé d'une thèse de troisième cycle sur B. M. Koltès. Il a voyagé dans sa jeunesse dans des pays lointains, où il a commencé d'écrire. Après des années de recherches tant du point de vue moral qu'esthétique, il a trouvé une assiette dans l'activité de poète. Il a publié essentiellement chez Arfuyen.  Il écrit aussi pour le théâtre. L'auteur vit actuellement en Limousin. Il dirige la revue L'Hôte avec sa compagne. Il chronique sur le web magazine La Cause Littéraire.