Identification

Les Jours de Saveli, Grigori Sloujitel (par Marie Duclos)

23.11.22 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Editions des Syrtes

Les Jours de Saveli, Grigori Sloujitel, Editions des Syrtes, août 2022, trad. russe, Maud Mabillard, 330 pages, 22 €

Edition: Editions des Syrtes

Les Jours de Saveli, Grigori Sloujitel (par Marie Duclos)

 

Ce roman raconte les pérégrinations d’un chat aux multiples vies et multiples ressources. C’est une sorte de conte anthropomorphique plein de charme et empreint d’une certaine philosophie. L’unité de lieu est Moscou dont on découvre les quartiers et l’ambiance à vue de chat. L’œil est aiguisé, et l’odorat présent, les descriptions sont précises, des bords de la Iaouza, à la banlieue, au centre de la ville et dans le jardin Bauman.

Les rencontres de ce chat indépendant et bavard lui font partager la caisse « chiquita » avec ses sœurs et sa mère, les visites de Tante Madeleine, des vies en famille avec plusieurs générations, avec des étudiants Kirghizes, avec un vieux gardien, avec des comparses et autres animaux puis dans un « barachats ». Son destin est émaillé de nouveaux prénoms, de ballades, de petits plats et de rencontres dont la dernière avec la jeune Greta lui fera connaître un grand amour aux yeux verts.

« Nous ne pensions à rien de superflu et ne disions jamais que nous étions bien, pour ne pas effaroucher notre bonheur ».

Mais sa vie a aussi été transformée après une agression violente qui lui fait perdre un œil et d’autres capacités dont il apprend à se remettre. C’est un chat plein de ressources et d’interrogations sur la vie de son père. Il nous raconte des histoires mais aussi à tous les animaux qu’il rencontre. Il s’en suit des réflexions et des explications qui amusent, interpellent, emmènent dans des contrées poétiques ou humoristiques : « à présent, tante Madeleine et Maman en étaient arrivées à une époque de leur vie où les souvenirs d’enfance communs, ceux du foyer à jamais perdu, de leur mère et de leur frère disparus, les attiraient l’une vers l’autre comme un aimant ».

« Il y a eu tant de belles choses. Tant et tant. La salle de géographie. Les coquillages disposés par ordre de grandeur dans l’armoire vitrée, montrant avec étonnement l’intérieur rose de leurs bouches ».

« Bon, il était là à réparer ses téléphones, sans enlever sa parka et fallait voir sa capuche dans son dos terrible. Il y stockait des pellicules qui tombaient d’ses cheveux et ses arrière-pensées ».

Nous tairons la fin de l’histoire de ce conteur né.

 

Marie Duclos

 

Grigori Sloujitel né en 1983 à Moscou est diplômé de l’Ecole internationale de cinéma de Moscou et de la filière « mise en scène » de l’Académie russe des arts du théâtre (GITIS). Il travaille comme comédien au Studio d’art théâtral (STI) de Moscou et chante au sein du groupe O’Casey. Il a joué dans de nombreuses pièces de théâtre ainsi que dans des films. Dni Savelia (Les Jours de Saveli), paru en 2018, est son premier roman. En 2019, il remporte le Prix Littéraire Iasnaïa Poliana, dans la catégorie Choix des lecteurs, et s’est classé deuxième dans les deux catégories (jury et lecteurs) du Grand Prix Littéraire Bolchaïa Kniga.

  • Vu : 205

Réseaux Sociaux