Identification

La Nuit des fous, Anouk Shutterberg (par Alix Lerman Enriquez)

Ecrit par Alix Lerman Enriquez 18.12.23 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Roman

La Nuit des fous, Anouk Shutterberg, Récamier éditions, Coll. Noir, novembre 2023, 368 pages, 20 €

La Nuit des fous, Anouk Shutterberg (par Alix Lerman Enriquez)

 

Lors d’un chantier mené à Dôle dans le Jura pour construire de nouveaux logements non loin de l’hôpital psychiatrique, cinq squelettes sont découverts en creusant la terre. Ces squelettes ont été placés dans des caisses en bois formant des parallélépipèdes parfaits et ont été disposés d’une manière étrange puisqu’ils ont été rigidifiés avec du fil de fer : « Devant eux, en contrebas, dans la terre remuée, ils distinguent une boîte carrée façonnée en bois. À première vue, un parallélépipède. Il a glissé sur le bas-côté, malencontreusement éventré par le bulldozer. Juste à côté, encore partiellement ensevelis, d’autres coffres. Difficile d’en déterminer leur nombre. Trois, quatre, cinq ? Dans la lumière voilée de cette fin de journée printanière, la caisse de bois, crevée, laisse échapper une découverte macabre. Quelques cheveux recouvrent un pas humain ».

Devant cette funèbre découverte, la police est prévenue et la datation au carbone 14 situe la mort des corps de Dôle entre 1973 et 1975. L’affaire criminelle est alors confiée au commandant Jourdain, commissaire bourru à l’âme sensible. Une enquête policière trépidante démarre, au cours de laquelle le commandant Jourdain, aidé de son capitaine Noémie, va collaborer avec la police locale jurassienne pour tenter de découvrir l’auteur de ce quintuple meurtre.

Parallèlement à cette découverte mortuaire, le roman s’intéresse au devenir d’une jeune femme bisontine, Elise Courtois, qui vient de perdre son père de la covid, alors qu’il est atteint d’un cancer du poumon. Elle-même souffre d’une maladie invalidante et dégénérative : la spondylarthrite ankylosante. Lorsque son père meurt, ce dernier lui confie un secret de famille en lui apprenant l’existence d’une sœur dont Elise n’a encore jamais entendu parler : « Je n’ai jamais eu la force de te l’avouer mais il te reste de la famille. Ma sœur ma tante. Jeanne a coupé les ponts il y a bien longtemps. Elle était fantasque, un peu spéciale. Retrouve-la ».

Ces deux histoires, apparemment étrangères l’une de l’autre, vont s’interpénétrer pour former une histoire pleine de rebondissements sur fond de forêt jurassienne et d’arrière-pays bisontin.

Anouk Shutterberg signe ici un polar original où chaque chapitre, d’ailleurs associé à un morceau de musique particulier, est orchestré comme une course-poursuite endiablée, une fugue musicale qui nous tient en haleine jusqu’à la fin. L’auteure nous fait voyager dans le temps mais aussi dans l’espace en nous plongeant dans les paysages sauvages et magnifiques de la Franche-Comté, grandes contrées peuplées de vieux chênes, de cerfs et de fantômes du passé. Un beau thriller à ne pas manquer !

 

Alix Lerman Enriquez



  • Vu : 463

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Alix Lerman Enriquez

 

Alix Lerman Enriquez est née à Paris le 5 mai 1972. Depuis très longtemps, elle s’adonne à l’écriture poétique et, à ce titre, a déjà publié plusieurs recueils de poésie comme Météores (2005) aux éditions La Bartavelle, Les territoires de la nuit pourpre (2012) chez Do Bentzinger Editeur, A-Contre-jour (2013) chez Hervé Roth Editeur, Les fruits blets de ma solitude (2014), Herbier d’errances (2016), Estuaire de l’espoir (2018), aux éditions Flammes Vives. Elle a également publié Au-delà de la nuit (Edition Les poètes français, 2016, distingué par le grand diplôme d’honneur du concours des Apollons d’or 2018, section recueil édité), ainsi que Tessons et miroirs (2017) aux éditions Vox Scriba. Membre de l’Union des Poètes & Cie, elle est lauréate du prix de poésie Jean Rivet 2017 pour son recueil Lever l’ancre Flamme d’argent, du prix Pierre de Ronsard du concours des flammes Vives 2018, et a en outre reçu la même année un diplôme d’honneur de la Société des poètes français pour son recueil La morsure du jour sur la mer. A également collaboré à plusieurs anthologies et recueils collectifs édités par la Société des poètes français, l’Association Flammes vives, et laSociété des auteurs et poètes de la francophonie (SAPF). Certains de ses poèmes ont été publiés dans les revues : Xero ; Portulan bleu ; Portique ; L’Etrave ; La Revue alsacienne de littérature ;  ainsi qu’à Poésie sur Seine. Par ailleurs, elle écrit des poèmes dans les revues poétiques en ligne : La Cause littéraire ; Le Capital des mots ; La toile de l’un ; Infusion ; Recours au Poème ; et Lichen ;ainsi que sur le site Poética. En outre, elle écrit des proses poétiques sur le site de Hervé Roth éditeur, et nourrit son propre blog Perles de poésie à l’aide de petits billets d’humeur teintés d’humour et de rêverie. Egalement auteur d’un autre site poétique, Aphorismes et petits riens, regroupant ses micro-poèmes écrits et postés sur les réseaux sociaux.