Identification

Hamnet, Maggie O’Farrell (par Marie Duclos)

15.02.22 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Iles britanniques, Roman, Belfond

Hamnet, Maggie O’Farrell, Ed. Belfond, avril 2021, trad. anglais (Irlande) Sarah Tardy, 368 pages, 22,50 €

Edition: Belfond

Hamnet, Maggie O’Farrell (par Marie Duclos)

 

Cette œuvre de fiction nous transporte au 16ème siècle dans la famille de Shakespeare dans la campagne anglaise.

Hamnet est le frère jumeau de Judith. C’est une deuxième naissance dans ce foyer un peu insolite mélangeant des histoires de famille complexes avec des personnalités dont la vie et les tourments sont décrits avec détails, force et délicatesse dans un langage poétique malgré la dureté du monde qui les entoure.

La poésie est aussi restituée par le tempérament et les activités d’Agnès, maman des jumeaux et d’une première fille, Susanna. Agnès est l’épouse de Shakespeare qui est plutôt évoqué comme le précepteur de latin, le fils puis le père puis l’écrivain et directeur de troupe à Londres.

Agnès a la connaissance des plantes médicinales et de la nature en général, ce qui occupe ses journées. Elle dispense des soins à ceux qui frappent à sa porte jusqu’au jour où la maladie « pestilentielle » et ses bubons rentre dans la maison et touche les deux jumeaux.

Le récit se construit peu à peu avec des allers retours dans le temps, dans les relations familiales, dans les lieux d’habitation des familles, des belles familles.

Telle une pièce de théâtre, la vie d’Hamnet et toutes celles de ceux qu’il aime, qu’il croise, qu’il évite se déroule en plusieurs actes jusqu’à la tragédie. Le lecteur est littéralement immergé dans les moments de grâce et de tourments de chaque personnage ainsi que dans l’époque.

« Agnès est assise à même le sol, au pied de la paillasse, prés de Judith, un linge à la main. Elle a passé toute la nuit là sans se lever, sans manger, sans dormir ni se reposer. A peine Mary est-elle parvenue à lui faire boire quelques gorgées. La chaleur du feu est si forte que deux ronds écarlates ont éclos sur ses joues ; des mèches de cheveux humides échappées de sa coiffe se sont collées en arabesques dans son cou ».

 

Marie Duclos

 

Maggie O’Farrell, née en 1972 en Irlande du Nord, vit à Edimbourg. Tout d’abord journaliste littéraire, elle a publié son premier roman, Quand tu es parti, en 2000. Elle a été lauréate du Costa book Awards pour Cette main qui a pris la mienne, en 2010. Hamnet a permis à l’auteur d’être lauréate du Women’s Prize for Fiction en 2020. Ses romans de forme « chorale » se situent là où elle a déjà vécu et abordent les relations familiales au sens large.

  • Vu : 541

Réseaux Sociaux