Identification

52.dimanche (XXXII)

Ecrit par Didier Ayres 05.10.13 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

52.dimanche (XXXII)

 

la coupure

ce mot, coupure, est important à plusieurs titres, car il est synonyme de repentir, mais aussi d’interruption, ce qui lui donne une belle étendue

la coupure dont je veux parler est donc à prendre dans ce sens protéiforme, son épaisseur, à laquelle j’ajouterai si vous le permettez, l’interstice – que j’essaierai d’évoquer un autre jour

cette ouverture, cette petite cicatrice spirituelle est souvent à l’œuvre ici dans le programme de cette lettre, et mon intérêt aujourd’hui de vous en parler revient à activer l’exigence et le souci de l’écrivain pour cette sorte de fracture au milieu même de sa parole, qui conduit à soustraire et couper

il existe cependant des littératures réalistes, dont les motifs sont sujets à des enquêtes et des couches successives d’investigations

même dans ce cas il s’agit d’un feuilletage en quoi réside encore tout le mystère que je tente d’approcher pour vous, afin d’éclaircir la nature exacte de ce léger décalage entre la formule écrite et ce qu’elle contient – et ce qu’elle ne contient pas aussi d’ailleurs

c’est ainsi que je parle de coupure

par exemple dans le continuum de l’espace-temps, où l’acte d’écrire revient à couper le flux où ensuite il faut saisir les vibrations, entre l’idée que l’on veut développer et les contraintes stylistiques

et encore, s’obliger à rester ouvert, pour que la lecture ne pétrifie pas la totalité de l’écrit, c’est-à-dire le mélange complexe de la chose écrite et de son évocation

c’est une façon d’opérer assez silencieuse, à la manière peut-être de la mesure d’une gravité, d’une poétique, explorer la limite noble du temps et de la mort

coupure, écartement, petite mort

 

Didier Ayres

 


  • Vu : 1586

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Didier Ayres

 

Lire tous les textes et articles de Didier Ayres


Rédacteur

domaines : littérature française et étrangère

genres : poésie, théâtre, arts

période : XXème, XXIème

 

Didier Ayres est né le 31 octobre 1963 à Paris et est diplômé d'une thèse de troisième cycle sur B. M. Koltès. Il a voyagé dans sa jeunesse dans des pays lointains, où il a commencé d'écrire. Après des années de recherches tant du point de vue moral qu'esthétique, il a trouvé une assiette dans l'activité de poète. Il a publié essentiellement chez Arfuyen.  Il écrit aussi pour le théâtre. L'auteur vit actuellement en Limousin. Il dirige la revue L'Hôte avec sa compagne. Il chronique sur le web magazine La Cause Littéraire.