Identification

52.dimanche (XXIX)

Ecrit par Didier Ayres 14.09.13 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

52.dimanche (XXIX)

 

intuition

pourquoi biffer cela plus qu’autre chose ?

personnellement, je crois que c’est une affaire de sensibilité, sentir soudain que ce mot est juste, que cette image est la bonne

en tous cas ce qui est facile à déterminer, c’est la froideur, la distance que l’on a par rapport à ce que l’on a écrit, et qui permet par exemple de comprendre un double sens non voulu, une image grotesque ou une euphonie malheureuse

c’est un rapport sensitif et intellectuel qui dirige, à mon sens, l’ensemble du phénomène de l’intuition

or la sensibilité est une affaire de goût et de culture, et l’on peut aimer le rossignol pour la noblesse de son chant, ou encore le merle pour sa nature fruste et cependant significative

pour mon compte l’alouette est un oiseau vif et le freux est torpide comme un oiseau nocturne, ce qui fait que je peux choisir l’alouette ou la tourterelle pour exprimer un peu de la spiritualité du monde qui m’environne ou l’épervier comme forme d’élévation et de violence mêlées

on comprend donc que le choix intuitif n’est pas sans rapport avec les principes primaires de certaines sciences dures – comme la zoologie par exemple

parler d’intuition ce n’est pas parler d’instinct où l’on pourrait reconnaître une forme sauvage, mais comme seule possibilité de la phrase à l’instant T

c’est un camaïeu qui forme l’ensemble de la palette de l’intuition depuis l’éveil jusqu’à sa propre explication

vous voyez que je ne quitte pas la veine cérébrale de mon activité du dimanche

 

Didier Ayres

 


  • Vu : 1660

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Didier Ayres

 

Lire tous les textes et articles de Didier Ayres


Rédacteur

domaines : littérature française et étrangère

genres : poésie, théâtre, arts

période : XXème, XXIème

 

Didier Ayres est né le 31 octobre 1963 à Paris et est diplômé d'une thèse de troisième cycle sur B. M. Koltès. Il a voyagé dans sa jeunesse dans des pays lointains, où il a commencé d'écrire. Après des années de recherches tant du point de vue moral qu'esthétique, il a trouvé une assiette dans l'activité de poète. Il a publié essentiellement chez Arfuyen.  Il écrit aussi pour le théâtre. L'auteur vit actuellement en Limousin. Il dirige la revue L'Hôte avec sa compagne. Il chronique sur le web magazine La Cause Littéraire.