Identification

52.dimanche (XV)

Ecrit par Didier Ayres 27.04.13 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

52.dimanche (XV)

 

samedi 7 avril, en guise de dimanche de pâques 2012

la lettre qui suit :

 

l’intériorité

deux choses frappantes dans la nuit d’hier où j’ai trouvé le titre définitif de la lettre d’aujourd’hui

tout d’abord, la conception, si je ne me trompe, des bénédictins sur la fonction de l’œil, de la fenêtre et du monde, sorte d’opération spirituelle qui me plaît assez

d’ailleurs, les focales, comme éléments de profondeur vont bien avec l’intériorité que je questionne ce matin

au cinéma, par exemple, on peut beaucoup jouer sur la focale, et apprendre grâce à cela, plus ou moins, la vérité

pouvoir travailler en soi depuis le monde jusqu’à la restriction précieuse de la pupille, est un exercice bien fondé je crois

ce lieu, dans l’intériorité de la personne, est non seulement la fenêtre du dehors, mais la fenêtre du dedans, l’œil intérieur

tissage du plus grand avec le plus petit, activité des petits brins, des épis, capables de faire nourriture et semence

deuxième remarque, en ce samedi où bourdonnent les rues de la ville et du marché, quelque chose de très ancien, et de caractère scientifique et d’éducation populaire

oui, un petit film, animé image par image, depuis le corps de la cellule humaine, passant le derme et l’épiderme, remontant au-dessus de la personne humaine, s’élargissant sur la ville, le pays, le continent, le globe, le soleil, la galaxie, pour revenir en sens inverse jusqu’à la cellule

de là, l’engagement que j’ai pris en moi-même de vous écrire ces quelques mots

agrandissement, vision globale

 

Didier Ayres


Lire tous les textes de D. Ayres


  • Vu : 1660

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Didier Ayres

 

Lire tous les textes et articles de Didier Ayres


Rédacteur

domaines : littérature française et étrangère

genres : poésie, théâtre, arts

période : XXème, XXIème

 

Didier Ayres est né le 31 octobre 1963 à Paris et est diplômé d'une thèse de troisième cycle sur B. M. Koltès. Il a voyagé dans sa jeunesse dans des pays lointains, où il a commencé d'écrire. Après des années de recherches tant du point de vue moral qu'esthétique, il a trouvé une assiette dans l'activité de poète. Il a publié essentiellement chez Arfuyen.  Il écrit aussi pour le théâtre. L'auteur vit actuellement en Limousin. Il dirige la revue L'Hôte avec sa compagne. Il chronique sur le web magazine La Cause Littéraire.