Identification

52.dimanche (XIX)

Ecrit par Didier Ayres 01.06.13 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

52.dimanche (XIX)

 

le dimanche 6 mai 2012

 

je suis gêné de parler de mon engagement littéraire, alors que se joue aujourd’hui le sort politique de différents peuples

mais, je trouve que l’art de l’écrivain doit être capable de tenir devant, ou plutôt sous les ronces, comme j’appelle les affaires du monde

alors cela dit, il me reste à trouver et à réfléchir

hier soir, comme je cherchais quelque chose pour ce matin, j’ai pensé que je pouvais parler du discours lui-même

et puis ce matin, comme jugeant cette corbeille de fruits à dominante jaune cadmium, je me suis dit que cette relation du discours avait son importance

regarder, certes, est une activité relative, propre à décrire

je ne veux pas détailler la rondeur des globes oculaires, ou encore imaginer l’image inversée ou dédoublée, ou encore se projetant d’une paupière à l’autre de manière à reconstruire le séjour de l’image dans le regard de l’homme

même cette heure vive de la matinée, toute hantée de parfums profonds du sucre des fruits ou le tintement d’une alarme au loin, je ne peux me détacher de l’idée que cela mérite relation, langage, expression, effort par exemple pour définir avec précision le goût de vanille qui vient de la corbeille ou le sentiment confus que provoque cette alarme

relation du discours veut dire aussi se mettre en relation par le discours, prétendre à une interattraction entre le sujet écrit et l’écriture et entre l’écrit et celui qui préside à l’écriture

relater est un acte bref du discours – comme le présent qui se raréfie automatiquement dans l’activité du temps qui passe –, réalité kinesthésique du corps, fondement artisanal de la macula, le tout pour juguler sa propre « inquiétude de vivre » – comme on a dit récemment au sujet de la vente du pastel du « cri » de Munch

la question reste le joug herbeux des ronces ou des pierres ou encore l’éclaircissement intellectuel de cette lecture de l’entretien du staretz de Sarov, dont les réalités découlent

bien à vous

 

Didier Ayres



  • Vu : 1453

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Didier Ayres

 

Lire tous les textes et articles de Didier Ayres


Rédacteur

domaines : littérature française et étrangère

genres : poésie, théâtre, arts

période : XXème, XXIème

 

Didier Ayres est né le 31 octobre 1963 à Paris et est diplômé d'une thèse de troisième cycle sur B. M. Koltès. Il a voyagé dans sa jeunesse dans des pays lointains, où il a commencé d'écrire. Après des années de recherches tant du point de vue moral qu'esthétique, il a trouvé une assiette dans l'activité de poète. Il a publié essentiellement chez Arfuyen.  Il écrit aussi pour le théâtre. L'auteur vit actuellement en Limousin. Il dirige la revue L'Hôte avec sa compagne. Il chronique sur le web magazine La Cause Littéraire.