Identification

52.dimanche (III)

Ecrit par Didier Ayres 02.02.13 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

52.dimanche (III)

 

ce dimanche 15 janvier 2012

 

ce qui interroge, pour finir, c’est le triple mouvement de la langue vers elle-même, puis de la venue du réel, et, comme dans un dernier mouvement, de l’appropriation de la chose

je penche pour l’opinion que l’idée existe avant

je m’explique

on pourrait agir à la façon des phénoménologues et reconnaître que le je pense donc je suis ne tient que s’il y a de l’étant d’abord, de l’être, à quoi j’ajoute très modestement, que cette préexistence est un discours

écrire, se pencher sur cette page d’écriture n’est pas tout le langage, mais un chemin dans le discours

ce disant, le discours existe avec l’idée, et l’idée chemine dans le discours a posteriori

ce dernier d’ailleurs, ne vient que figer de la réalité, laquelle n’est intelligible qu’au prix que donne l’idée à la chose, car une chose n’existe pas sans un discours sur la chose

pour clarifier ma position, je dis que la chose matérielle est aussi un discours en même temps que le langage

le discours est une coupe, à la fois par son utilité pour la libation, et comme contenant le vin, n’est-ce-pas ?

la question alors se pose : qu’est-ce que le vin ?

il est évident que je ne m’aventurerai pas à donner une explication ni matérialiste ni spiritualiste, et je laisserai chacun choisir en quoi le vin contient quelque chose

mais d’autres questions m’intéressent, comme celle du souffle, ou du cœur, et j’essaye de comprendre comment une activité inconsciente reste si énigmatique comme phénomène naturel

on peut dire : je respire, ou j’entends battre mon cœur, mais là n’est pas l’intelligence ni du souffle ni du battement cardiaque

l’activité du corps certes, est une activité matérielle, mais notre connaissance kinesthésique est un discours

sans doute est-ce ici une des raisons pour lesquelles j’opine dans le sens de l’idée contre la chose

ainsi le discours feuillette, ajoute, fait porte-à-faux, dilate

le corps, oui, pourquoi ?

 

Didier Ayres

 

Tous les textes de Didier Ayres

  • Vu : 1724

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Didier Ayres

 

Lire tous les textes et articles de Didier Ayres


Rédacteur

domaines : littérature française et étrangère

genres : poésie, théâtre, arts

période : XXème, XXIème

 

Didier Ayres est né le 31 octobre 1963 à Paris et est diplômé d'une thèse de troisième cycle sur B. M. Koltès. Il a voyagé dans sa jeunesse dans des pays lointains, où il a commencé d'écrire. Après des années de recherches tant du point de vue moral qu'esthétique, il a trouvé une assiette dans l'activité de poète. Il a publié essentiellement chez Arfuyen.  Il écrit aussi pour le théâtre. L'auteur vit actuellement en Limousin. Il dirige la revue L'Hôte avec sa compagne. Il chronique sur le web magazine La Cause Littéraire.