Identification

Souffles - L’amour aux temps de Daech

Ecrit par Amin Zaoui le 15.10.14 dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques

Souffles - L’amour aux temps de Daech

 

Tous et toutes, depuis notre adolescence, depuis notre première lecture, nous étions ensorcelés par cette fabuleuse histoire d’amour entre Qays et Leïla. Et nous le sommes toujours, éblouis par cet amour bercé dans de la belle poésie libre et libératrice, dans la fidélité. Dans la folie, une folie tant rêvée et souhaitée par nous tous et toutes. Aimer à la folie dans la terre d’Islam, est un miracle ! Mais osons-nous parler d’amour en ces jours de Daech, en ce temps du nouveau khalifat islamique qui n’a d’adoration qu’aux têtes décapitées, qu’aux femmes enlevées, qu’aux filles violées, qu’aux villes brûlées ? Le temps du cataclysme ! Les quelques biographes de Qays ibn El Moulaoueh (645-688), majnoun Leïla, ont rapporté que ce dernier, pieds nus, suivait sa bien-aimée jusqu’à la Kaâba, la maison d’Allah. Sur ses traces, en accomplissant son devoir de pèlerin, priant Allah, à l’heure du Tawaf, le suppliant de lui indiquer le chemin qui le conduit vers la rencontre de Leïla. Aux temps de Qays, la maison d’Allah était le lieu où la fusion fut complète entre l’amour du Dieu et celui de la bien-aimée. Jadis, l’Islam, par sa spiritualité profonde, par sa tolérance civilisationnelle représentait un refuge réconfortant et émouvant pour les amoureux.

La religion était vaste et tolérante ! Il fut la religion de Ibn Arabi, de Qays, de Abou Nouas, de Bachar Ibn Bord, d’El Maâri et de Ibn Timya… Mais pourquoi est-ce que je raconte cette histoire du majnoun aux temps de Daech ? Les biographes de Qays majnoun Leila ont rapporté qu’après le refus du père de Leila de marier sa fille à son cousin Qays, sans boussole, n’ayant dans la bouche que le nom de sa bien-aimée Leïla, ce dernier errait dans les déserts de Nadjd et d’El Hedjaz ! Une fois mariée à un autre homme, Leïla a déménagé du quartier de son enfance où elle a partagé ses meilleurs et ses beaux jours avec Qays. Fuyant ses souvenirs, elle s’installe à Taef, une lointaine cité. N’arrivant pas à éteindre les flammes dans son cœur ni à soulager ses souffrances, Qays a décidé de suivre sa bien-aimée, jusqu’à la fin du monde. Arrivé au quartier de Leïla, les habitants se sont rassemblés autour de Qays, devant les tentes, ils ont allumé un grand feu. Parmi les présents se trouvait le mari de Leila. Qays a reconnu le mari. Autour du feu, un bon feu, dans un état de transe, de folie, en forme de vers ardents, Qays a demandé au mari : êtes-vous l’homme qui embrasse Leïla sur les lèvres ? Êtes-vous l’homme qui tous les matins se réveille, tous les soirs s’endort avec à ses côtés le corps parfumé de Leïla ? Êtes-vous l’homme qui chaque jour regarde la couleur des yeux de Leïla ? Et le mari de Leïla, sur un ton calme, a répondu : Oui. En écoutant cette réponse, Qays a crié haut et fort tout en fonçant ses deux mains dans les braises en prenant deux poignées : Leïla !! Les mains brûlées, le cœur embrasé, Qays s’est enfoncé dans le désert des déserts pour y retrouver, quelques jours après, la mort, enseveli dans quelques vers et dans le sable chaud. Mais pourquoi est-ce que je vous raconte cette histoire du majnoun aux temps moroses de Daech ? Si cette belle histoire d’amour entre Qays et Leïla a marqué les musiciens, les cinéphiles, les écrivains, les lecteurs, cette histoire immémoriale a vu le jour dans un pays qui aujourd’hui s’appelle : l’Arabie saoudite. Première terre d’Islam. Où, jusqu’au jour d’aujourd’hui, les femmes, les arrière-petites-filles de Leïla, sont interdites de conduire une voiture !

 

Amin Zaoui

"Liberté", Alger

 

  • Vu: 2606

A propos du rédacteur

Amin Zaoui

Lire Tous les textes d'Amin Zaoui

 

Rédacteur


Amin Zaoui est un écrivain algérien né le 25 novembre 1956 à Bab el Assa (Algérie). il écrit chaque jeudi deux articles un en arabe dans le quotidien arabophone echorouk et en français dans le quotidien francophone liberté.

 

 

 

1984-1995 : enseignant à l’université d'Oran (département des langues étrangères)

1988 : Doctorat d'État en littératures maghrébines comparées

1991-1994 : directeur général du Palais des Arts et de la Culture d’Oran

2000-2002 : enseignant à l’université d’Oran (département de la traduction)

2002-2008 : directeur général de la Bibliothèque nationale d'Algérie

2009 : membre du conseil de direction du Fonds arabe pour la culture et les arts (AFAC)

Conférencier auprès de plusieurs universités : Tunis, Jordanie, France, Grande-Bretagne.

 

Publications en français

Les romans d’Amin Zaoui ont été traduits dans une douzaine de langues : anglais, espagnol, italien, tchèque, serbe, chinois, persan, turque, arabe, suédois, grec…

 

Sommeil du mimosa suivi de Sonate des loups (roman), éditions le Serpent à plumes, Paris, 1997

Fatwa pour Schéhérazade et autres récits de la censure ordinaire (essai collectif), éditions L'Art des livres, Jean-Pierre Huguet éditeur, 1997

La Soumission (roman), édition le Serpent à Plumes, Paris, 1998 ; 2e édition Marsa, Alger. Prix Fnac Attention talent + Prix des lycéens France

La Razzia (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 1999

Histoire de lecture (essai collectif), éditions Ministère de la Culture, Paris, 1999

L’Empire de la peur (essai), éditions Jean-Pierre Huguet, 2000

Haras de femmes (roman), éditions le Serpent à Plumes, 2001

Les Gens du parfum (roman), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

La Culture du sang (essai), éditions le Serpent à Plumes, Paris, 2003

Festin de mensonges (roman), éditions Fayard, Paris, 2007

La Chambre de la vierge impure (roman), éditions Fayard, Paris, 2009

Irruption d’une chair dormante (nouvelle), éditions El Beyt, Alger, 2009

 

En arabe

 

Le Hennissement du corps (roman), éditions Al Wathba, 1985

Introduction théorique à l’histoire de la culture et des intellectuels au Maghreb, éditions OPU, 1994

Le Frisson (roman), éditions Kounouz Adabiya, Beyrouth, 1999

L'Odeur de la femelle (roman), éditions Dar Kanaân, 2002

Se réveille la soie (roman), éditions Dar-El-Gharb, Alger, 2002

Le Retour de l'intelligentsia, éditions Naya Damas, Syrie, 2007

Le Huitième Ciel (roman), éditions Madbouli, Égypte, 2008

La Voie de Satan (roman), éditions Dar Arabiyya Lil Ouloume, Beyrouth ; éditions El Ikhtilaf, Alger, 2009

L'Intellectuel maghrébin : pouvoir - femme et l’autre, éditions Radjai, Alger, 2009