Identification

Ecriture

Art de consommer - 32

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 08 Avril 2013. , dans Ecriture, Ecrits suivis, La Une CED

 

Edo regarde les infos depuis tout à l’heure sur Euronews. Il zappe sur Planète. Le titre du documentaire à venir après une courte page de publicité était « un mensonge salutaire ». Il ouvre le programme télé. Le titre est bien « un mensonge salutaire ». Aucun encart n’est consacré à ce documentaire.

 

Un ingénieur informaticien s’était aperçu qu’une pianiste tchèque réputée avait fait éditer des interprétations de sonates sous son nom alors que c’étaient des copies d’interprétations d’un pianiste récent méconnu. Il avait fait le rapprochement tout à fait par hasard. Il avait une collection de disques qui l’amenait à envisager de déménager pour « avoir plus de place ».

Il avait comparé les deux interprétations au moyen de logiciels. Les courbes de son étaient parfaitement identiques.

52.dimanche (XII)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 06 Avril 2013. , dans Ecriture, Ecrits suivis, La Une CED

 

dimanche 18 mars 2012

 

épaisseur et transparence

1. opacité

oui, car écrire, en un sens, manque toujours son but, par son métier même qui est de faire valoir le réel

elle épaissit, par exemple, le moment de silence devant la fenêtre et le soleil de huit heures qui brille faiblement sur la ruelle humide

elle, l’écriture, rend épaisse cette ruelle, tout en la faisant exister, et me permet de déduire la beauté de ce moment, qui n’a de sens que par le destin complexe d’une phrase

Art de consommer - 31

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 01 Avril 2013. , dans Ecriture, Ecrits suivis, La Une CED

 

« Il ne faut pas s’intéresser au passé. Et la vie n’accorde aucun temps mort qui nous permettrait de nous retourner sur nous-mêmes. Chaque instant est à lui seul une somme inépuisable de possibilités.

Il faut prendre la mesure de ce tourbillonnement de possibilités au centre duquel on se trouve, à chaque instant. Garder constamment la main tendue vers l’imprévisible. »
Note 69 (feuillet 51) du carnet (D48) de Jeannot Reveiri.

 

Un dimanche en fin d’après-midi.

- Oh, my god. Hello. What is your name ?

- Sabina.

52.dimanche (XI)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 30 Mars 2013. , dans Ecriture, Ecrits suivis, La Une CED

 

le 11 mars 2012

 

le rassemblement, l’uni

pourquoi cette double épithète en en-tête ?

de fait, sans doute, parce que c’est une tâche impérieuse, comme celle d’un soin ou d’une réparation

on rassemble, au sens propre, la bonne famille du langage – quelques mots qui ont parfois le génie de « la table de dissection » d’Isidore Ducasse dit Lautréamont – pour construire une sorte d’arche, de pontil, et jeter là le sens qui prend vie, comme une petite rivière souterraine

rassembler l’idée et le dit de l’idée, sans préférence pour finir, pour une école ou une autre

Art de consommer - 30

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 25 Mars 2013. , dans Ecriture, Ecrits suivis, La Une CED

« Ne vous regardez pas être mais soyez. 
Ne vous regardez pas agir mais agissez.

Ne vous regardez surtout pas agir en vous demandant de quelle façon les autres vous regardent agir. La somme des deux regards (imparfaite car vous ne connaissez jamais la nature exacte du regard des autres) définissant l’image que vous auriez de vous-mêmes. »

Note 60 (feuillet 45) du carnet (D48) de Jeannot Reveiri.

 

Edo veut en savoir plus. Avant une semaine, il se surprendra à dire à un chauffeur, lui qui d’ordinaire déteste tout effort physique autre que celui qui est le versant du plaisir :

- Arrêtez-moi là, je vais marcher un peu.

- Bien monsieur.

- Gardez la monnaie.

- Merci monsieur.