Identification

Ecrits suivis

52.dimanche (XI)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 30 Mars 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

le 11 mars 2012

 

le rassemblement, l’uni

pourquoi cette double épithète en en-tête ?

de fait, sans doute, parce que c’est une tâche impérieuse, comme celle d’un soin ou d’une réparation

on rassemble, au sens propre, la bonne famille du langage – quelques mots qui ont parfois le génie de « la table de dissection » d’Isidore Ducasse dit Lautréamont – pour construire une sorte d’arche, de pontil, et jeter là le sens qui prend vie, comme une petite rivière souterraine

rassembler l’idée et le dit de l’idée, sans préférence pour finir, pour une école ou une autre

Art de consommer - 30

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 25 Mars 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

« Ne vous regardez pas être mais soyez. 
Ne vous regardez pas agir mais agissez.

Ne vous regardez surtout pas agir en vous demandant de quelle façon les autres vous regardent agir. La somme des deux regards (imparfaite car vous ne connaissez jamais la nature exacte du regard des autres) définissant l’image que vous auriez de vous-mêmes. »

Note 60 (feuillet 45) du carnet (D48) de Jeannot Reveiri.

 

Edo veut en savoir plus. Avant une semaine, il se surprendra à dire à un chauffeur, lui qui d’ordinaire déteste tout effort physique autre que celui qui est le versant du plaisir :

- Arrêtez-moi là, je vais marcher un peu.

- Bien monsieur.

- Gardez la monnaie.

- Merci monsieur.

52.dimanche (X)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 23 Mars 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

 

dimanche 4 mars

 

la schize

pardonnez-moi tout d’abord de m’avancer à écrire cette épître en étant si peu renseigné sur Jacques Lacan, et de n’utiliser le néologisme dont est fait le titre, que parce que son étymologie grecque me va

car, fendre, séparer, c’est une belle entrée en matière pour décrire cela à quoi je m’applique

l’écriture est une sorte de doublure, un monde abstrait qui habite l’intérieur du monde, comme un vêtement

Art de consommer - 29

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 18 Mars 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

 

Près de la véranda, de dos, un homme, qui pourrait être Jean-Marc : corpulence et taille comparables. Pas la même couleur et coupe de cheveux, mais le même geste de la main, pour fumer. Il aurait pu se teindre les cheveux.

Ce n’était pas son genre. Il n’éprouvait que mépris pour le désir qu’avaient certains hommes et beaucoup de femmes de maquiller l’affaissement de la peau, des chairs, et de l’humeur. Il n’éprouvait que mépris pour l’ingéniosité avec laquelle ils (et surtout elles) essayaient de « faire oublier le processus inéluctable et particulièrement cruel qui devait les conduire à la vieillesse, puis à la mort ». Il jugeait ce désir adolescent.

Il s’était approché. Il ne s’était pas trompé. Ce n’était pas Jean-Marc.

52.dimanche (IX)

Ecrit par Didier Ayres , le Samedi, 16 Mars 2013. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

ce dimanche 26 février

la coupure

je cherchais aujourd’hui à explorer, à regarder d’un peu près ce qu’est le désir d’écrire, et j’ai trouvé ce mot : la coupure

oui, le désir et son aspect en arrêt devant l’objet consommé, comme une page est « brûlée » en quelque sorte par l’encre qu’elle reçoit

et comme je dis brûlure, désir et brûlure, il est logique de penser à la coupure, à ce que fait le coupant de la page dans le continuum du réel

de cette façon, l’impression d’une maison de papier – comme j’ai parfois aussi des impressions de sommeil, ou de maisons de langue – fait un îlot, une coupure dans l’étoffe de la journée