Identification

Folio (Gallimard)

Collection de poche des éditions Gallimard

 


Scènes de vie villageoise, Amos Oz

Ecrit par Anne Morin , le Jeudi, 17 Novembre 2011. , dans Folio (Gallimard), Les Livres, Critiques, La Une Livres, Nouvelles, Récits, Israël

Scènes de vie villageoise, 6,20€. . Ecrivain(s): Amos Oz Edition: Folio (Gallimard)

Pardon à ? - pour ? - ceux qui voient ces Scènes de vie villageoise comme une comédie humaine, au prétexte aussi que les personnages resurgissent d'une histoire à l'autre. Peut-être n'ont-ils pas effleuré le sommaire :


Les héritiers

Les proches

Creuser
Perdre
Attendre
Les étrangers

...Chanter
Ailleurs, dans un autre temps.

Père et fils, Larry Brown

Ecrit par Yann Suty , le Dimanche, 06 Novembre 2011. , dans Folio (Gallimard), Les Livres, Recensions, La Une Livres, USA, Roman

Père et fils (Father and son) Traduction de l’américain par Pierre Furlan Gallimard, 1996, 376 p. – Repris en Folio, n°3608, 2002, 436 p. . Ecrivain(s): Larry Brown Edition: Folio (Gallimard)

 

Le roman noir n’est jamais aussi bon que lorsqu’il vire en tragédie.

Même si ce livre évoque aussi, par son titre, la littérature russe, en reprenant celui de l’une des œuvres phares de Tourgueniev, l’histoire est très américaine et plonge dans le Sud cher à Faulkner. Ce Sud populaire et sale, de petits Blancs, au cœur d’une végétation luxuriante, battu par vents et tempêtes, où l’alcool coule à flots et le crime est toujours (trop) facile. Un décor idéal pour laisser le bien et le mal s’affronter.

Le mal, c’est Glen Davis qui sort de prison. Il y a passé trois ans pour avoir renversé un enfant au volant de sa voiture, alors qu’il conduisait en état d’ébriété. Il revient au pays, retrouve son père, Virgil, et son frère, Puppy. Mais ces années de prison ne l’ont pas calmé, bien au contraire.

Sa mère est morte pendant sa détention, mais personne n’ose révéler à Glen dans quelles circonstances de peur de se frotter à sa colère.

Zola Jackson, Gilles Leroy

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Dimanche, 24 Juillet 2011. , dans Folio (Gallimard), Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman

Zola Jackson, 2010, 152 pages, 5,10 € . Ecrivain(s): Gilles Leroy Edition: Folio (Gallimard)

Alors qu’un véritable fléau, l’ouragan Katrina, est sur le point de s’abattre sur la Nouvelle Orléans, l’institutrice en retraite, Zola Jackson, se souvient. La dernière visite de son fils. Sa maladie. Elle pourrait fuir, se faire secourir mais elle reste envers et contre tout. Car on ne quitte pas cette ville. Elle l’aime et elle la subira jusqu’à la lie. Bientôt, emprisonnée par les éléments, elle lutte pour survivre et ne doit son salut qu’à sa chienne Lady. Face à l’ouragan, elle fait front, seule, comptant sur ses ressources et son habitude du phénomène. La description de la catastrophe est percutante.

« Les corps flottent sur le ventre, tous sans exception. Et tous ont les bras en croix, telles des outres chrétiennes.

Parfois, sur le dos d’un corps, on discerne un rat embarqué. Un rat en croisière. C’est formidable ».

Zola Jackson est une sacrée bonne femme. Incarnation de la solitaire, elle n’a pas sa langue dans sa poche, elle conspue Dieu qui n’est même pas capable de veiller sur les siens. Elle a éduqué tous les gamins du coin, en élevant un garçon métis et sensible qui ne parvint jamais à se fondre dans la masse. Ambition maternelle satisfaite, Caryl devient un brillant historien. Seul bémol, il est homosexuel. Mais, tout en râlant après le compagnon de son fils, elle accepte car elle l’aime d’un amour inconditionnel.