Identification

Flammarion

Le groupe Flammarion est le quatrième groupe d'édition français et comprend plusieurs maisons d'édition dont celle qui a donné son nom au groupe, fondée en 1876. Le groupe comprend également des entreprises de distributionvente et impression.

Il appartient depuis 2000 au groupeitalien RCS MediaGroup et son PDG est depuis cette date Teresa Cremisi.


Rimbaud, Claude Jeancolas

Ecrit par Eddie Breuil , le Dimanche, 28 Octobre 2012. , dans Flammarion, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Biographie

Rimbaud, 764 pages, 2012, 25 € . Ecrivain(s): Claude Jeancolas Edition: Flammarion

 

Quinze ans après sa première parution, voici la nouvelle version de la biographie par Claude Jeancolas de Rimbaud. Malgré les apports en quinze ans, pour une question sans doute matérielle, l’éditeur a reproduit telles quelles les 713 premières pages (sur les 766 au total !) : au total, seules 15 pages sont modifiées (de 713 à 728). Quand les contraintes matérielles influent sur le contenu des ouvrages… L’ajout et l’actualisation se limitent donc aux deux éléments « En guise de postface » et « Bref journal des récentes découvertes » en fin de volume : les différents chapitres ne sont pas directement modifiés (les nouveautés auraient mérité d’y être intégrées), et la bibliographie n’est pas mise à jour (parmi les absences remarquables, se trouvent notamment Steve Murphy et Jean-Jacques Lefrère, absence sans doute liée à la polémique autour de la photographie récemment trouvée de l’Hôtel de l’Univers).

Pour la défense de l’auteur, il faut remarquer paradoxalement que malgré le caractère prolifique de la recherche autour de Rimbaud (il suffit de consulter le volume bibliographique annuel de la Revue d’Histoire Littéraire de France pour le constater), peu nombreuses sont les études produisant un apport substantiel sur la question.

J'ai décidé, Isabelle Rossignol

Ecrit par Laetitia Steinbach , le Mercredi, 17 Octobre 2012. , dans Flammarion, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman, Jeunesse

J’ai décidé, Flammarion, collection Tribal, 11 avril 2012, 224 p. 10,50 € . Ecrivain(s): Isabelle Rossignol Edition: Flammarion

Cynthia a 17 ans, elle vit à la Courneuve, dans une barre d’immeubles glauque. Sa mère fait des ménages dans une maison de retraite et s’abrutit devant des séries télévisées et un plat surgelé. Son père est routier international, autant dire qu’il est absent. La vie s’écoule, morne et vide, dans un bahut forcément « pourri », trop rarement égayée par des soirées Coca avec sa voisine black, la Grosse Lulu, qui ne fréquente que l’ANPE et l’église.

Cynthia a 17 ans, elle vit à la Courneuve, son avenir – et même son présent – ressemblent à un point d’interrogation. Elle se sent si nulle, si « bidon », si inutile, que depuis deux semaines elle ne bouge plus. Elle avance les yeux fermés, tournée vers son propre néant. L’esprit vide. Ou l’esprit plein. Mais plein de quoi ? Elle se le demande à chaque instant. Même son professeur de français, Madame Laugier, remarque qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

Cynthia a 17 ans, elle vit à la Courneuve et elle est enceinte. De Ludo, le fils du patron de son père qu’elle n’a vu qu’une fois. Avec lequel elle n’a plus aucun contact depuis cette unique fois ; avec lequel elle n’a pas mis de préservatif, parce qu’elle ne savait pas comment, parce qu’elle ne voulait pas passer pour une oie blanche, parce que de toute façon, elle ne s’en souvient pas, parce qu’au fond ça n’en valait pas la peine.

L'amour sans le faire, Serge Joncour

, le Mercredi, 12 Septembre 2012. , dans Flammarion, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman, La rentrée littéraire

L’Amour sans le faire, 22 août 2012, 320 p. 19 € . Ecrivain(s): Serge Joncour Edition: Flammarion

 

« Ne pas avoir d’enfant, c’était se condamner à rester l’enfant de ses parents ».

Franck, fils d’agriculteurs, n’est pas revenu chez ses parents depuis dix ans. Lorsqu’il téléphone pour annoncer son arrivée, c’est un petit garçon qui décroche, et qui dit s’appeler Alexandre, comme le frère de Franck décédé accidentellement. De Paris, Franck prend le train sans bien savoir ce qu’il va trouver à la ferme.

En parallèle, Louise, mère célibataire, s’apprête à retrouver son fils pour une semaine de vacances. En fin d’après-midi, elle prend la route.

« A la campagne on le sait, celui qui a goûté à la ville, il est foutu, celui qui a goûté à la ville, il ne reviendra pas » (page 29).

« A Paris on est apprécié à la mesure de l’intérêt qu’on représente, d’où l’urgence de s’en donner » (page 30).

Les lisières, Olivier Adam

Ecrit par Alexandre Muller , le Vendredi, 07 Septembre 2012. , dans Flammarion, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman, La rentrée littéraire

Les lisières, 22 Août 2012, 464 p. 21 € . Ecrivain(s): Olivier Adam Edition: Flammarion

 

Paul est un être périphérique, incapable de se placer au centre de son existence, toujours à ses lisières. Ecrivain, sujet à une Maladie sans nom, sorte de mélange de dépression et d'alcoolisme, il traverse une période particulièrement difficile. Sa femme vient de le quitter, ses deux enfants (Manon et Clément) sont restés vivre avec elle et sa mère est à l’hôpital. Il doit retourner à V. à la périphérie de Paris, dans cette petite banlieue où il a passé la majeure partie de son enfance. Une banlieue ni bourgeoise, ni pauvre, où il a laissé ses mauvais souvenirs de jeunesse. Des souvenirs ? Pas tant que cela, puisque Paul n’a gardé de son enfance que très peu d’images. V. lui inspire une amertume, un malaise. A V. il ne se sent pas chez lui, alors qu’y sont ses seules racines. Mais V. n’a pas vraiment d’identité, alors comment se sentir de venir d’ici ?

A l’hôpital sa mère ne le reconnaît qu’un coup sur deux. Son père et son frère s’obstinent à nier une évidence. Se sont les médicaments qui lui font perdre la mémoire, ce n’est rien. Et toujours, les rapports conflictuels avec ce père qui ne cesse de lui reprocher ce qu’il est et son frère qui le prend de haut. Tout les oppose, le fils modèle, le père sévère et lui.

Galilée, la tête dans les étoiles, Thierry Delahaye

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Dimanche, 03 Juin 2012. , dans Flammarion, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Jeunesse

Galilée, la tête dans les étoiles, Flammarion jeunesse, mars 2012, 192 p. 5 € . Ecrivain(s): Thierry Delahaye Edition: Flammarion

 

Galilée, la tête dans les étoiles propose une plongée dans la Renaissance, foisonnante et trouble, et une entrée accessible dans les théories d’un des plus grands savants de notre civilisation. Cette courte biographie romancée retiendra l’attention des jeunes amateurs d’histoire comme de sciences, et assurément celles de leurs pédagogues. On en vient presque à regretter la densité du volume tant l’on souhaiterait en apprendre plus sur l’homme comme sur le savant.

Galilée naît à Pise en 1564. Aux effluves des jardins et des cuisines, aux échanges du commerce paternel, au bord de l’Arno ou dans la campagne toscane, s’éveille un esprit observateur, curieux de tout et plein d’esprit pratique. Face au témoignage de ses sens et aux premières esquisses de sa raison, le garçon découvre que bon nombre de préceptes enseignés au monastère apportent des réponses lacunaires, voire contradictoires. Où est Dieu dans ce ciel empli de soleil ou d’étoiles ? Très tôt, c’est son indépendance de pensée qui le caractérise : Galilée aime faire des expériences, mettre en doute la parole de ses maîtres, la confronter comme ses idées, à la logique mathématique. On renonce à le faire prêtre pour le faire entrer en médecine ; mais il choisira son chemin, celui des sciences : astronomie, géométrie…