Identification

Points

 

Collection de poche de la Martinière

Une histoire symbolique du Moyen Âge occidental, Michel Pastoureau

Ecrit par Yan Lespoux , le Dimanche, 22 Juillet 2012. , dans Points, Les Livres, Recensions, Essais, La Une Livres

Une histoire symbolique du Moyen Âge occidental, Points Histoire, Juin 2012, 487 pages, 10 € . Ecrivain(s): Michel Pastoureau Edition: Points

 

On ne présente plus Michel Pastoureau, historien médiéviste, qui a rencontré depuis plusieurs années un grand succès en librairie grâce à ses histoires des couleurs ou ses travaux sur les bestiaires du Moyen Âge.

Avec cette Histoire symbolique du Moyen Âge occidental, recueil d’articles de l’auteur édité initialement en 2004 au Seuil et aujourd’hui réédité en poche, on retrouve l’essentiel des thèmes chers à Michel Pastoureau et qui lui ont permis de toucher le grand public : couleurs et bestiaires, donc, qui occupent une place majeure dans l’ouvrage, mais aussi héraldique, vexillologie, végétaux, jeux, et regards portés postérieurement sur le Moyen Âge par des auteurs comme Walter Scott, Jean de La Fontaine ou Nerval.

Ouvrage à la fois érudit et grand public grâce à la plume alerte de Michel Pastoureau qui ne sacrifie jamais ni le style ni la précision des faits et des concepts, Une histoire symbolique du Moyen Âge se révèle être un livre qui allie dans le meilleur sens du terme la vulgarisation et l’exigence scientifique.

Sévère, Régis Jauffret

Ecrit par Sophie Adriansen , le Jeudi, 19 Juillet 2012. , dans Points, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman

Sévère, Points 2011 (Seuil 2010), 188 pages, 6 € . Ecrivain(s): Régis Jauffret Edition: Points

Une femme en fuite. Elle vient de tirer à bout portant sur son amant. Elle repasse chez son mari et s’envole ensuite pour l’Australie. En franchissant les fuseaux horaires, elle espère vainement remonter le temps. C’est que l’homme qui gît dans sa chambre, l’homme que l’on découvrira mort demain, cet homme-là n’est pas n’importe qui. Il est immensément riche, et, par conséquent, infiniment puissant. Entre elle et lui, il a d’ailleurs été question d’un virement d’un million d’euros.

« Je suis le tombeau où je l’ai enterré vivant » (page 51).

Sévère est un roman bref et incisif. C’est dans sa tête à elle que se glisse Régis Jauffret. Il ne l’excuse pas mais la donne à connaître au lecteur ; la donne à comprendre.

« Je n’ai jamais su jouer, pas même mon propre rôle » (page 48).

Intraitable, il passe au crible les éléments marquants de cette relation amoureuse, autant de balises sur une route dont on ne revient pas.

« Les évènements flottaient dans le plus grand désordre, comme la cargaison d’une goélette coulée par des pirates » (page 153).

Paperboy, Pete Dexter

Ecrit par Yann Suty , le Lundi, 09 Janvier 2012. , dans Points, Les Livres, Critiques, Polars, La Une Livres, USA, Roman

Paperboy (The Paperboy), 374 p., traduit de l’anglais (USA) par Brice Matthieussent, 7,50 € (1995) . Ecrivain(s): Pete Dexter Edition: Points

1965. Floride, comté de Moat.

Le Shériff Thurmond Call a été retrouvé mort, éventré. Dans l’exercice de ses fonctions, il avait tué bon nombre de personnes, mais des Noirs, ce qui, dans la Floride des années 60, n’était pas si grave que ça… Un jour, un peu trop éméché, il tue à coups de pieds Jérôme Van Wetten. Un vendeur de voitures. Et un blanc.

Une semaine plus tard, l’un de ses cousins, Hillary Van Wetten était arrêté et reconnu coupable du meurtre du représentant de l’ordre et il est condamné à la chaise électrique.

Son cas va intéresser deux journalistes d’investigation d’un journal de Miami,  le frère du narrateur, Ward et son collègue Yardley Acheman. Les deux hommes ont, grâce à leurs premiers articles, acquis une certaine notoriété et ils comptent sur le cas d’Hillary Van Wetten pour emmener leur carrière vers les sommets et le Prix Pulitzer. En effet, le procès s’est déroulé de manière un peu hâtive, beaucoup de zones d’ombre n’ont pas été explorées.

Ils pensent pouvoir sortir le prisonnier du couloir de la mort.

God's Pocket, Pete Dexter

Ecrit par Yann Suty , le Mardi, 03 Janvier 2012. , dans Points, Les Livres, Recensions, La Une Livres, USA, Roman

God’s Pocket (A Nover), Points Roman Noir, traduit de l’anglais (USA) par Olivier Deparis, 384 p. 7,50 € (1983) . Ecrivain(s): Pete Dexter Edition: Points

 

God’s Pocket. Un titre mystique pour un livre qui ne l’est pas… tout à fait. Car il ne s’agit pas de « la poche de Dieu » ou d’une métaphore quelconque, mais simplement du quartier ouvrier de Philadelphie où se déroule le roman.

L’un des personnages, le journaliste du Daily News Richard Shellborn le décrit ainsi :


« Les ouvriers de God’s Pocket sont des gens simples. Ils travaillent, suivent les matchs des Phillies et des Eagles, se marient et ont des enfants qui à leur tour habitent le Pocket, souvent dans les maisons même où ils ont grandi. Ils boivent au Hollywood ou à l’Uptown, de petits bistrots d’aspect crasseux perdus dans la ville, et ils s’y débattent avec la passion des choses qu’ils ne comprennent pas. Politique, race, religion ».

Profondeurs, Henning Mankell

Ecrit par Alexandre Muller , le Jeudi, 08 Décembre 2011. , dans Points, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Pays nordiques, Roman

Profondeurs, 2004, Points Seuil 2009, 348 pages, 7€. . Ecrivain(s): Henning Mankell Edition: Points


S'il n'y avait qu'un objet, se serait une sonde. Son outil de travail, celui contre lequel il se blottit les nuits sans femme. L'objet de tous ses mensonges, qu'il laisserait en garantie contre  parole donnée.

Lui, c'est Lars Tobiasson-Svartman, capitaine hydrographe de l'armée suédoise.


Au début de la première guerre mondiale la Suède, pays neutre, reste sur le qui-vive. Cette guerre, pleine d'incertitudes, on la sent au loin. Des cannonades, des éclairs dans la nuit, des navires croisant au large des côtes, et la peur des mines dérivantes.

Dans ce contexte le capitaine Lars Tobiasson-Svartman a pour mission de sonder les fonds marins des détroits, passes et autres chenaux aux alentours du phare de Sandsänka. À la recherche d'une nouvelle voie navigeable secrète, plus rapide et adaptée à des bateaux de toujours plus grands tirants d'eau.