Identification

J'ai lu (Flammarion)

J'ai lu est une maison d'édition française à Paris créée en 1958 par Frédéric Ditis à la demande d'Henri Flammarion.

Sa ligne éditoriale est très variée : romans de littérature générale, science-fictionfantastiquefantasybande dessinéemanga (abandonné), roman policier,roman d'amour. Elle publie essentiellement en format poche, mais a aussi édité la collection Millénaires (53 titres, maintenant arrêtée) au format 130 x 200 et en grand format le cycle de La Tour sombre de Stephen King ainsi que la collection Nouveaux Millénaires initiée en 2011.

Depuis 2004, elle fait partie du groupe Flammarion.


(Source Wikipédia)

Si peu d'endroits confortables, Fanny Salmeron

Ecrit par Sophie Adriansen , le Mercredi, 26 Octobre 2011. , dans J'ai lu (Flammarion), Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman, Editions

Si peu d’endroits confortables, Stéphane Million Editeur, 06/2010, J’ai lu 08/2011, 152 p. 15 € . Ecrivain(s): Fanny Salmeron Edition: J'ai lu (Flammarion)

Si peu d’endroits confortables, c’est ce qu’Hannah écrit sur les murs, sur les bancs, dans le gris de Paris.

Hannah vient d’être quittée par sa compagne, et ses pensées sombres s’entremêlent avec celles de Joss, un peintre venu de loin, pas moins perdu, et à qui Hannah va ouvrir les portes de sa vie.

« Je ne sais pas si deux solitudes s’annulent, je ne sais pas si elles se consolent. Je ne sais pas si au contraire elles ne forment pas un vide encore plus grand ».

Dans Si peu d’endroits confortables, il est question de Paris, un peu, mais surtout d’amour, et plus généralement de rapports humains. Désespérément, les deux héros recherchent cette chaleur qui ne peut venir que du cœur.

« Les lumières de Paris dont on parle sont fausses. Dans les yeux des gens, ce sont des néons et pas des étoiles.

Rien ne brille pour de vrai. A part, de temps en temps entre les arbres, les phares du métro aérien ».