Identification

Editions Autrement

 

 

Autrement – 33 ans, l’âge de la maturité 

40 collections créées depuis 1975 (dont 20 actives aujourd’hui) mêlant, en forte convergence, sciences humaines, littérature et ouvrages pour enfants : ce qui nous mobilise depuis l’origine, c’est essayer de comprendre la société dans laquelle nous vivons, de la décrypter, et parfois même de la transformer.

 

 

Inconnu à cette adresse, Kressmann Taylor

Ecrit par Didier Smal , le Lundi, 17 Août 2015. , dans Editions Autrement, Les Livres, Critiques, La Une Livres, USA, Roman

Inconnu à cette adresse, juin 2015, trad. de l’anglais (E.-U.) par Michèle Lévy-Bram, 175 p. 8,50 € . Ecrivain(s): Kathrine Kressmann Taylor Edition: Editions Autrement

 

En septembre 1938, le bimestriel américain Story Magazine publie une longue nouvelle intitulée Inconnu à cette Adresse, par un certain Kressmann Taylor ; ce sera un succès, critique et public, immédiat, et un véritable choc pour tous ses lecteurs de l’époque. Il ne faudra pas longtemps pour que le pseudonyme dévoile son secret : l’auteur est une femme, Kathrine Kressmann Taylor (1903-1996), et il s’agit d’une femme d’exception, puisqu’elle fut des rares à pointer la menace nazie dans un pays isolationniste où la German-American Bund pouvait revendiquer cent à deux cent mille membres. Car c’est de ça que parle Inconnu à cette Adresse : de la menace nazie, celle qu’elle fait peser sur les esprits, celle qui va mener à l’extermination massive des Juifs entre autres.

Cette nouvelle se présente sous la forme de dix-huit lettres, dont un « câblogramme », qui forment la correspondance échangée, de novembre 1932 à mars 1934, entre un Juif américain qui a séjourné en Allemagne, Max Eisenstein, et un Allemand parti de Californie pour habiter Munich avec sa famille, Martin Schulse. Ces deux amis tenaient une galerie d’art à San Francisco et le premier envoie des comptes au second, tandis que le second, dans un premier temps, le fournit en œuvres européennes.

Aucun homme ni dieu, William Giraldi

Ecrit par Léon-Marc Levy , le Jeudi, 23 Avril 2015. , dans Editions Autrement, Les Livres, Critiques, La Une Livres, USA, Roman

Aucun homme ni dieu (Hold the dark). Traduit de l’américain par Mathilde Bach. Mars 2015. 310 p. 19 € . Ecrivain(s): William Giraldi Edition: Editions Autrement

 

« Notre vie est un voyage

dans l’hiver et dans la nuit

nous cherchons notre passage

dans ce ciel où rien ne luit »

 

C’est à un voyage glacial et sombre que William Giraldi nous convie. L’espace – aux confins de l’Alaska – le cœur de ses étranges habitants, les affreux événements, le poil des loups, tout est noir comme la nuit la plus profonde. Pas une lueur. On pense souvent à ces paroles d’une chanson des grognards de Napoléon qui ouvrent le « Voyage au bout de la nuit » de Céline, cités ici en épigraphe.

La joie d’amour, pour une érotique du bonheur, Robert Misrahi

Ecrit par Marie-Pierre Fiorentino , le Jeudi, 18 Septembre 2014. , dans Editions Autrement, Les Livres, Critiques, Essais, La Une Livres

La joie d’amour, pour une érotique du bonheur, janvier 2014, 251 p. 15 € . Ecrivain(s): Robert Misrahi Edition: Editions Autrement

 

La joie d’amour. Pour une érotique du bonheur aurait pu aussi s’intituler « L’anti métaphysique de l’amour » car à l’encontre de Schopenhauer qui assimilait l’amour à l’instinct sexuel afin de confirmer son pessimisme, influençant ainsi la littérature réaliste du XIX° siècle et suggérant à Freud la théorie de l’inconscient pour comprendre les névroses, Robert Misrahi veut montrer qu’il y a « un lien intrinsèque entre (sa) conception du bonheur et (sa) conception de l’amour ».

Après une introduction et un premier chapitre susceptibles de dérouter le lecteur peu familier du genre (définition des termes, problématisation, détour par l’analyse du devoir moral), la patience est récompensée par des pages de plus en plus captivantes au fur et à mesure que sont déroulés les fils de l’amour réel dans la vie quotidienne, puis dans la littérature et enfin dans la vie de ceux qui en font le sens de toute leur existence. Passée la deuxième moitié, le lecteur devient très curieux de connaître la solution que le philosophe va proposer à la question initiale : vivre durablement un amour heureux est-il possible ? Les références littéraires détaillées, la mise en scène des exemples à travers des personnages, l’appel à des termes du quotidien pour synonymes de termes spécifiques, concilient rigueur philosophique et souci d’être compris des non-spécialistes.

La raison des sortilèges, Michel Onfray avec Jean-Yves Clément

Ecrit par Stéphane Bret , le Vendredi, 12 Avril 2013. , dans Editions Autrement, Les Livres, Recensions, Essais, La Une Livres

La raison des sortilèges, avril 2013, 186 p. 16 € . Ecrivain(s): Michel Onfray avec Jean-Yves Clément Edition: Editions Autrement

 

Quelle peut être la place de la musique dans la vie d’un philosophe, et dans l’accomplissement de son œuvre ? Michel Onfray, philosophe à la bibliographie déjà bien dimensionnée – plus d’une soixantaine d’ouvrages – qui s’est fixé comme objectif la réhabilitation de l’hédonisme comme courant philosophique et source de la conduite humaine, s’attache dans un dialogue avec Jean-Yves Clément, responsable du séminaire de musique classique à l’université populaire de Caen, à préciser comment la musique est présente dans son existence. Aux sources des premières émotions musicales se trouverait, selon Michel Onfray, la vie intra-utérine : « Le système neuronal est une cire vierge avant qu’il ne se constitue chez l’enfant dans le ventre de sa mère. Ce qui forme trace dans la matière neuronale est coefficienté d’une charge hédonique ou traumatique. Le faisceau de la récompense, le faisceau de la punition ». Autre origine de cet attachement : « les sons, les vibrations, les ondes qui traversent le corps (…) constituent la première des symphonies avec laquelle se joue le restant du concert la vie durant ».

Broum, l'automobile, Eric Battut

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Lundi, 10 Septembre 2012. , dans Editions Autrement, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Jeunesse

Broum l’automobile, Editions Autrement Jeunesse, août 2012, 32 pages, 13,95 € . Ecrivain(s): Eric Battut Edition: Editions Autrement

 

Le prolifique Eric Battut a su créer un style original dans des albums toujours très attendus. Il illustre de grandes pages poétiques à l’acrylique, où de multiples petits personnages et détails prennent vie dans de somptueux décors. Dans ce nouvel album, l’héroïne est Broum, la bien-nommée, une auto 1900 qui va traverser les époques et connaître plusieurs vies.

« Ramenez Vif-Argent aux écuries, j’ai une idée de génie ! Nous sommes en 1900, il faut vivre avec son temps ! Il me faut une voiture automobile, une Broum, une Broum 1900 ! »

Nouveau coup de cœur d’un riche baron, véhicule de transport de troupes, taxi à Paris, transformé en espace de jeu pour enfants, fidèle compagne de jeunes gens hippie… Broum raconte l’histoire du XXe siècle, à travers le quotidien de plusieurs générations et les grands événements. Intime et Histoire se côtoient. Broum reste disponible, prête à redémarrer et à s’engager vaillamment dans de nouvelles aventures. Vêtue de noir et de blanc, l’élégante de la Belle Epoque se transforme, au gré des réparations ; elle se voit parée de divers accessoires. Le plus singulier étant assurément sa version du poulailler insolite.