Identification

Tarmac Editions

 

La base de lancement des éditions TARMAC a été la revue FPM, Festival Permanent des Mots. Revue de création littéraire crée en septembre 2014 par Jean-Claude Goiri, publiée d'abord à un rythme bimestriel, puis trimestriel après ouverture de TARMAC.

TARMAC est une association à but non lucratif qui a pour objet l’édition de revues et de livres de littérature exclusivement contemporaine.

L'intégralité de l'argent versé à l'association est investie dans la fabrication, la promotion, la diffusion des livres et les droits d’auteurs.

Nous diffusons des textes que nous souhaitons distincts et singuliers mais réunis par une réelle "nécessité" de dire et de décentrer dans leur volonté de créer un autre regard.

Une sorte de topographie du territoire écrit avec la prétention de transmettre une différence, une distinction

Notre engagement dans l’édition est de promouvoir la singularité comme le cœur d’une intelligence collective.

 

Radicelles, Murièle Modély (par Cathy Garcia)

Ecrit par Cathy Garcia , le Lundi, 17 Juin 2019. , dans Tarmac Editions, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Poésie

Radicelles, février 2019, photographies couleurs Vincent Motard-Avargues, préface Dominique Boudou, 40 pages, 18 € . Ecrivain(s): Murièle Modély Edition: Tarmac Editions

 

Murièle Modély a trop de talent pour être éditée, je ne me l’explique pas autrement, aussi quand enfin un de ses recueils voit le jour sur papier, c’est vraiment une grande joie que de tenir l’objet où l’écriture devient matière. Et pour une écriture aussi dense, un bel écrin s’impose. Après la Revue Nouveaux Délits qui avait publié Feu de tout bois, premier opus de sa Collection Délits buissonniers, c’est de nouveau un revuiste qui tend la main à la talentueuse poète : Jean-Claude Goiri qui publie la Revue FPM et a créé aussi les éditions Tarmac.

Radicelles est un duo, un vis-à-vis où la voix de la poète vient se frotter aux photographies couleurs de Vincent Motard-Avargues tandis que ces dernières entrent en résonance avec cette langue organique et accrocheuse.

On retrouve dans ce recueil, une thématique qui est précieuse à Murièle Modély, quasi obsessionnelle : l’île laissée derrière où sont plantées bien profond des racines lourdes de sang.