Identification

Classiques Garnier

 

Les Éditions Classiques Garnier sont une maison d'édition française fondée en 1833 sous le nom de Garnier Frères, est un éditeur d'œuvres de référence en littérature et sciences humaines.

Histoires diverses, Joaquim Maria Machado de Assis

Ecrit par Patryck Froissart , le Mercredi, 28 Mars 2018. , dans Classiques Garnier, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Langue portugaise, Nouvelles

Histoires diverses, janvier 2018, trad., notes critiques, Saulo Neiva, 266 pages, 17 € . Ecrivain(s): Joaquim Maria Machado de Assis Edition: Classiques Garnier

 

C’est une rencontre surprenante et passionnante avec un grand écrivain probablement méconnu en France que la lecture de seize de ses nouvelles traduites en français par Saulo Neiva et publiées dans la collection des Classiques Jaunes (Textes du monde) chez Garnier.

La tonalité des « histoires » est extrêmement variée :

– fantastique, avec un dénouement horrible à la Edgar Poe : La cartomancienne

– irréelle, troublante, dans ce récit du domaine de la vision nocturne, fortement théâtrale, dont le narrateur spectateur ne distingue plus les limites entre rêve et réalité : Entre Saints

– passionnelle, torturée, fiévreuse, en cette histoire d’un amour plus ou moins refoulé entre belle bourgeoise mature à principes de vertu et jeune domestique conscient d’être un ver de terre épris d’une étoile (on se remémore les premiers émois de Madame de Rénal face à l’amour que lui exprime le jeune Julien Sorel) : Les bras

L’ensorcelée, Barbey d’Aurevilly

Ecrit par Pierrette Epsztein , le Vendredi, 22 Décembre 2017. , dans Classiques Garnier, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman

L’ensorcelée, octobre 2017, 405 pages, 29 € . Ecrivain(s): Barbey d’Aurevilly Edition: Classiques Garnier

Partons en voyage avec L’Ensorcelée, publié en 1852, qui n’est peut-être pas le roman le plus célèbre de Barbey d’Aurevilly. Dans cette virée, nous nous ferons accompagner par Pierre Glaudes qui en a rédigé l’édition critique, et qui, grâce à son érudition et à sa compétence, élargira notre lecture. Tout en essayant de traduire une vision qui nous soit propre, nous nous permettrons d’utiliser certaines de ses interprétations pour élargir utilement la nôtre.

L’ensorcelée est publié en 1852, au tout début du Second Empire. Dans ces années, la France traverse une époque de grands bouleversements sociaux, économiques et politiques. Elle a vécu la Révolution de 1848, a connu une Seconde République éphémère qui a contraint Louis-Philippe à abdiquer. Celle-ci sera dissoute à son tour, lors du coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1851. Ce sera  alors la mise en place du Second Empire.

Barbey d’Aurevilly, qui ne se sent pas en phase avec les changements de son temps, revisite dans son roman la fin de la révolte de la chouannerie dans son pays d’enfance, la Normandie. L’auteur n’y cherche pas forcément une vérité historique, sa seule visée est de rendre son récit attrayant à la manière de Walter Scott, écrivain écossais qu’il admirait pour ses romans historiques.