Identification

Libretto

 

Fondée en 1998, Libretto marie le voyage et l’épique, l’intime et l’ailleurs.


Libretto, c’est la liberté avant tout. Les déserts de sable et de glaces. Le fracas des armes sous les remparts d’Ostende, les rires des flibustiers et le courage du capitaine Bolitho. Ce sont les bagnes flottants le long de la Tamise décrits par Louis Garneray et les voyages au Chili de Francisco Coloane. C’est l’exil de Klaus Mann, la remontée du Nil par Sir Richard Burton, l’immersion de Jack London dans les bas-fonds de Londres, la longue marche de Bernard Ollivier sur la route de la Soie, l’Afrique merveilleuse de Christian Dedet et l’immensité soviétique vue par Ossendowski.

C’est le temps et l’espace, la chaleur de l’intime et le feu de l’ailleurs. C’est hier et demain, des femmes et des hommes hors du commun, et l’aventure, toujours humaine.

De la Mitteleuropa de la Belle Époque du Hongrois Miklós Bánffy, à l’Angleterre victorienne de Wilkie Collins en passant par le Bagdad charnel et spirituel des Mille et Une Nuits intégralement retraduites, la collection propose le tour des siècles et du monde. AlamutMoby DickLaissez-moiLe Conte des Contes… Entre classiques éternels et mises en avant d’auteurs en devenir, Libretto refuse le fatalisme et l’immobilisme des corps comme de la pensée.

C’est fort de cette énergie et servi par l’écriture des plus grands romanciers et voyageurs d’hier et d’aujourd’hui que ce fonds prestigieux invite à l’évasion, aux rencontres et affirme une subjectivité, sans élitisme, porteuse d’histoires et d’émotions.

 

La Malle sanglante suivi de Laquelle ?, Maurice Level (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi , le Vendredi, 23 Novembre 2018. , dans Libretto, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman

La Malle sanglante suivi de Laquelle ?, octobre 2018, 176 pages, 8,10 € . Ecrivain(s): Maurice Level Edition: Libretto

 

 

La nouvelle La Malle sanglante (parue en 1921) de Maurice Level (1875-1926), débute par une scène quasi-cinématographique, avec un petit groupe d’individus attablés sous une lampe basse, autour d’une partie de cartes, dans une ambiance glauque, incluant les ingrédients de base de la littérature populaire : une sorte d’entraîneuse (une parvenue), petite amie d’une « brute » (un étudiant en médecine), l’alcool, la rude camaraderie et la phallocratie des jeunes hommes. Entre ces fils de famille corrompus et l’ancienne petite paysanne « goûtant une fierté à être sortie de si bas (…) Papa à l’atelier, maman à ses ménages », les univers sont divisés, clivés, ainsi que les désirs – le rêve masculin de gagner au jeu et le souhait féminin d’une escapade en amoureux à la campagne. L’on retrouve un peu l’ambiance d’une comédie douce-amère à la Maupassant, Level se révélant en quelque sorte le fils spirituel du célèbre écrivain, avec une génération de différence.