Identification

Barzakh (Alger)

 

Les éditions Barzakh ont été créées en 2000 par Selma Hellal et Sofiane Hadjadj, deux amoureux de littérature. Après « les années de plomb », la société algérienne est comme anéantie. C'est une période propice à la création car tout est à reconstruire. Ils veulent donner toute sa place à la fiction, qui est pour eux une manière subtile de parler du réel. Pari réussi : aujourd'hui la maison tourne bien. Certains de leurs romans se sont vendus à plus de 6000 exemplaires, ce qui n'est pas rien dans un pays qui dispose de peu de librairies. Et l'équipe s'est agrandie. Ils ont 4 salariés.

Meursault, Contre-enquête, Kamel Daoud

Ecrit par Emmanuelle Caminade , le Vendredi, 29 Novembre 2013. , dans Barzakh (Alger), Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman, Maghreb

Meursault, contre-enquête, octobre 2013, 192 pages . Ecrivain(s): Kamel Daoud Edition: Barzakh (Alger)

 

Kamel Daoud, journaliste au Quotidien d’Oran et écrivain, nous offre un troisième regard algérien sur Albert Camus en cette année commémorative du centenaire de sa naissance. Et, pas plus que Aujourd’hui Meursault est mort de Salah Guemriche ou Le dernier été d’un jeune-homme de Salim Bachi, Meursault, contre-enquête ne répond aux craintes ou aux attentes qui se manifestent encore de part et d’autre de la Méditerranée. Revisitant le livre le plus célèbre de cet écrivain grand interrogateur de la condition humaine dont il admire l’écriture, ce jeune auteur algérien y rend en effet un surprenant hommage, non à l’icône adulée ou rejetée, mais à la littérature universelle et à la langue française :

 

« Il me fallait apprendre une autre langue que celle-ci. Pour survivre. (…) Les livres et la langue de ton héros me donnèrent progressivement la possibilité de nommer autrement les choses et d’ordonner le monde avec mes propres mots », affirme ainsi le narrateur de son roman.

Algérie, chroniques ciné-littéraires de deux guerres, Yassin Temlali

Ecrit par Mohammed Yefsah , le Mercredi, 23 Novembre 2011. , dans Barzakh (Alger), Les Livres, Recensions, Essais, La Une Livres, Maghreb

Algérie, chroniques ciné-littéraires de deux guerres, 2011. 233 p. 11 € . Ecrivain(s): Yassin Temlali Edition: Barzakh (Alger)

Les tragédies élucidées à la lumière de l'esthétique


« Algérie, chroniques ciné-littéraires de deux guerres », du journaliste algérien Yassin Temlali, est un voyage à travers la création artistique contemporaine marquée par les bouleversements politiques du pays. Il n'est pas étonnant que Yassin Temlali interroge le drame de la guerre civile à travers le sensible, lui le passionné des arts, dont la jeunesse fut secouée par l'Histoire, avec la révolte nationale d'Octobre 1988 - qui consacra le multipartisme avec ses centaines de morts - suivie du terrorisme à partir de 1992.

L'ouvrage rassemble des articles de l'auteur, publiés pour la majorité sur Babelmed, dont le fil conducteur est la décennie noire (1990-2000), l'avènement du terrorisme faisant resurgir une autre période bouleversante de l'Algérie, la guerre de libération nationale. Une partie des chroniques est consacrée à des entretiens avec des créateurs ou des analystes. Le journaliste donne ici la parole à d'éminents historiens, tels Deho Djerbel, René Gallissot ou Mohammed Harbi, afin de questionner le présent à travers les blessures du passé, mais aussi à des écrivains et cinéastes pour mieux connaître leur approche esthétique.