Identification

Tortuga, Valerio Evangelisti

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 01.09.11 dans Les Livres, Recensions, Bassin méditerranéen, Roman, Payot Rivages

Tortuga, traduit de l’italien par Sophie Bajard, 2011, 426 pages, 24,50€.

Ecrivain(s): Valerio Evangelisti Edition: Payot Rivages

Tortuga, Valerio Evangelisti

Si vous avez rêvé, aux côtés de Jim Hawkins, de trésors fabuleux, frémi au passage de la jambe de bois de Sir Long John Silver, si vous savez que les honnêtes hommes peuvent cacher de terribles pirates comme le Petit-Radet de L’Ancre de miséricorde, ou même si vous avez pris plaisir aux aventures cinématographiques d’un excentrique flibustier, capitaine du Black Pearl, Tortuga est pour vous.

Non seulement ce roman d’aventures va vous plonger, comme aucun autre, au cœur des Caraïbes et de la confrérie des Frères de la Côte, mais il renouvelle la vision de la piraterie, déprise de son verni exotique et souvent édulcoré. Dans Tortuga, on n’enterre pas de trésor sur une île inconnue et on ne perd pas de temps avec des cartes rongées par l’eau de mer, non bien au contraire, on dépense tout et on fait flamber sa vie comme du rhum. Les récits des scènes d’auberge valent celles des abordages où pareillement se déchaînent l’animalité, la cruauté, le plaisir. La définition de l’âme pirate donne lieu à de splendides joutes oratoires entre capitaines, chirurgiens et autres invités au carré.

« Sur le Conqueror, vous avez assisté à la phase intermédiaire de l’évolution d’un pirate. À ce stade de sa carrière, il a redécouvert la nature animale qui se cache sous les apparences humaines et a commencé à s’y abandonner. […] La dernière phase est celle où la férocité naturelle se traduit en philosophie. L’égoïsme le plus effréné est présenté comme une liberté, le manque absolu de toute pitié devient une norme de conduite, une morale même ».

La peinture de cette société régie par un code toujours susceptible d’être remis en question n’est pas le seul attrait du livre. L’auteur y ajoute une intrigue de haute volée et à la chute impitoyable. Rogério de Campos, ancien jésuite devenu marin, est fait prisonnier par les flibustiers. Ces derniers, soucieux de faire fructifier toutes leurs prises, le nomment maître d’équipage du Neptune dirigé par l’habile capitaine Laurens de Graaf, dit Lorencillo.

Or, l’avenir de la piraterie est compromis. 1685, Louis XIV vient de faire la paix avec son ennemi de toujours, la riche Espagne, et n’a plus besoin de recourir aux services des Frères de la Côte. Bien sûr, ces derniers ne l’entendent pas de cette façon et s’engagent dans une guerre sans merci pour prouver leur force et leur détermination. Les plus grands capitaines se regroupent sous l’égide du légendaire Chevalier de Grammont.

Rogério devra s’adapter à ce nouveau mode de vie, faire ses preuves face à ses chefs et face à des hommes barbares et sournois, véritables « bêtes humaines », défendre la vie d’une esclave dont il croit tomber amoureux. L’homme de Dieu sombre peu à peu, devenant pirate à son tour, jouissant du sang et prêt à tout pour son bon plaisir, fasciné par l’envol de la Jolie Rouge.

Tortuga offre une fresque de toute beauté, rouge et noire sur des océans au bleu trompeur, où se joue le devenir de grands capitaines et de la terrible engeance qui sert sous leurs ordres. Une tragédie où les fourberies et les mensonges explosent au rythme guerrier des tambours et des cris déments des gabiers. Un grand récit d’aventures où l’illusion de l’honneur se brise sur la folie de l’âme humaine.


Myriam Bendhif-Syllas


  • Vu : 2966

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Valerio Evangelisti

Valerio Evangelisti, écrivain italien, collaborateur du Monde Diplomatique, auteur d’essais historiques et de la saga fantastique de l’inquisiteur Nicolas Eymerich (Grand Prix de L’Imaginaire (1998)). Autres parutions chez Payot Rivages : Nous ne sommes rien, soyons tout (2010) et Anthracite (2008).

 


A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.