Identification

Articles taggés avec: Marc Michiels (Le mot et la chose)

Prends-moi, Michel Deville

Ecrit par Marc Michiels (Le Mot et la Chose) , le Lundi, 26 Mai 2014. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Poésie, Le Cherche-Midi

Prends-moi, 5 juin 2014, 134 pages, 14,50 € . Ecrivain(s): Michel Deville Edition: Le Cherche-Midi

 

Scénariste, producteur et dialoguiste, metteur en scène, Michel Deville écrit des poèmes depuis l’âge de 9 ans par goût, règle du jeu, une histoire du Je :

COMME L’ATTENTE DES DERNIERS JOURS !

D’une vie en filigrane, une Femme assoupie sur un lit ou L’indolente de Pierre Bonnard (1899), à Une élégante parvenue à tirer la couverture à elle.

L’auteur est tour-à-tour photographe, réalisateur de trente films.

Il se considère comme un bidouilleur d’images, de mots – pas un poète !

Le titre de son ouvrage Poézies (Collection Points fixes au Cherche-Midi éditeur) en 1990 en est d’ailleurs le postulat de départ.

Poursuivant son chemin réflexif sur le rôle de la poésie, de l’existence, l’auteur se « livre » dans son ouvrage Les Haïkus du loup hilare, aux éditions Atelier des champs, à « L’illustration des images ».

Baudouin Jannink, éditeur d’art contemporain

Ecrit par Marc Michiels (Le Mot et la Chose) , le Mercredi, 14 Mai 2014. , dans La Une CED, Les Dossiers, Entretiens

 

 

Créées en 1976, les éditions Jannink se sont tournées en 1991 vers l’art contemporain en donnant directement la parole aux artistes. Elles rassemblent aujourd’hui, dans la collection « L’art en écrit », les plus grands noms de l’art contemporain tels que : Christo, Gilbert & George, Antonio Saura, Baselitz, Panamarenko, Villeglé, Arman, Opalka, Soto, Adami…

Le Mot et la Chose (par la voix de Marc Michiels) a demandé au créateur des éditions Jannink, Baudouin Jannink, de revenir sur ce voyage artistique et éditorial.

 

Le Mot et la Chose : Racontez-nous comment cette histoire a débuté ?

Folie, aller simple. Journée ordinaire d’une infirmière, Gisèle Pineau

Ecrit par Marc Michiels (Le Mot et la Chose) , le Jeudi, 03 Avril 2014. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Récits, Editions Philippe Rey

Folie, aller simple. Journée ordinaire d’une infirmière, avril 2014, 208 pages, 8,50 € . Ecrivain(s): Gisèle Pineau Edition: Editions Philippe Rey

 

Gisèle Pineau, infirmière dans un service de psychiatrie depuis l’âge de vingt ans, se raconte avec distance, décrit l’ordinaire, les rituels, les délires de ces hommes et femmes qui semble-t-il « ne sortent pas de l’hôpital par hasard » : DCD (décédé) / TS (tentative de suicide) / IMV (ingestion médicamenteuse volontaire)…

Ce livre profondément humain est un parcours introspectif, comme le dit un vieil infirmier à Gisèle Pineau : « Quand on soigne les fous, c’est nous-mêmes qu’on soigne, qu’on aide, qu’on réconforte. Tous ces grands malades sont des reflets de nous-mêmes dans le miroir ».

Itinéraire croisé entre un quotidien où la douleur, la folie s’exposent sans fard et où l’auteur nous interroge sur nos propres dépressions, paranoïas, résiliences… La ponctuation n’est pas utilisée par hasard, l’auteur semble focaliser l’attention du temps avec des signes répétitifs : « ? » et « … » ; comme un dialogue entre les vies errantes sans réponses, le corps médical, celle de l’auteur « Suis-je arrivée là par hasard ? ». Et vous même lecteur ?