Identification

Pour toujours ... jusqu'à demain, Sarah Dessen

Ecrit par Marie Elora Bernard 31.01.13 dans La Une Livres, Recensions, Les Livres, Jeunesse, Pocket

Pour toujours… jusqu’à demain, 453 p., 18,25 €

Ecrivain(s): Sarah Dessen Edition: Pocket

Pour toujours ... jusqu'à demain, Sarah Dessen

 

Dans Pour toujours… jusqu’à demain, Macy, est une adolescente en deuil, qui peine à se remettre du décès de son père. Elle se sent coupable d’avoir traîné à le rejoindre pour un entraînement de course à pieds, le jour de sa mort… Et elle va le découvrir allongé sur le trottoir… Macy fait tout pour que ce qui lui reste ne s’effondre pas et tente d’être une fille parfaite : très bonne élève, petite amie attentionnée, enfant sage… Mais tout va être bousculé quand elle reçoit un mail de Jason, absent pour les vacances. Il choisit de mettre ses objectifs en priorité au point de mettre leur relation entre parenthèses ! Au même moment, elle rencontre des amis qui ressemblent à une famille de cœur.

Macy n’est pas le personnage qui marque le plus. Pour commencer par ceux qu’on aime le moins, parlons de Jason. Il est extrêmement intelligent, doué pour tout, terriblement organisé… Il vit sa vie pour ses objectifs quitte à mettre tout le reste de côté. Jamais Jason ne laisse la place aux imprévus et aux relations qui pourraient le freiner dans son évolution. Quand Macy lui dévoile ses sentiments, il n’hésite pas à régler ça à sa façon. Pour le coup, on plaint notre protagoniste et le garçon ne peut pas remporter notre adhésion.

La mère de Macy ne relève pas vraiment le niveau. Elle a des œillères et ne comprend pas que sa fille est malheureuse dans son rôle de jeune fille parfaite, que cela ne lui correspond pas du tout. On a envie de secouer cette mère qui demande l’impossible à sa fille pour faire son propre deuil. Elle ne supporte pas que Macy puisse être une ado comme les autres sous prétexte qu’elle a perdu la figure paternelle. Elle vit comme un robot et il faut que sa fille mène le même genre de vie… Agaçant !

Personnages beaucoup plus agréables : la joyeuse bande de Wish, cette entreprise de traiteur pour les réceptions. Tous vont aider Macy à connaître le bonheur et tous vont lui apporter quelque chose de différent. Ils vont réussir à lui faire comprendre qu’elle peut se l’autoriser malgré ce qu’elle a vécu. Grâce à ces jeunes, elle va petit à petit redevenir celle qu’elle était avant le drame. Delia devient comme une seconde mère, Greg, le petit frère qu’elle n’a jamais eu, Tim, le garçon compréhensif, Monica, la fille silencieuse et Jessica, la fille complètement délurée qui va la tirer le plus vers l’extérieur.

Après la découverte de l’amour dans Ecoute-la, voici le décès d’un être cher et le deuil. Sarah Dessen montre tout doucement comment une adolescente se reconstruit après une telle épreuve, ce qu’elle ressent… Quand on lit cette auteure, il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’original. Il n’y a pas vraiment de surprises. Tout est dans la mise en situation et ça fonctionne très bien. On prend grand plaisir à suivre la vie de Macy et à faire la connaissance de ces personnes qui vont l’aider presque naturellement. Cependant, la fin est un peu rapide et manque un peu de finesse.

Quant au style, on note une absence régulière de la négation, notamment dans les dialogues chez tous les personnages. Cela ne collait pas du tout avec la personnalité et le niveau de vie de certains… Problème de traduction ou volonté de l’auteur ?

Pour toujours… Jusqu’à demain est un très beau roman sur la reconstruction de soi, sur l’amitié, le réapprentissage de la vie et le deuil d’un être cher…

 

Marie Elora Bernard


  • Vu : 1862

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Sarah Dessen

 

Sarah Dessen est une écrivaine américaine ,née en Juin 1970.

Elle a grandi en Caroline du Nord, où ses parents étaient professeurs de l'Université de Caroline. Elle a étudié l'anglais et l'écriture. Elle a obtenu un diplôme universitaire en anglais et un diplôme de lettres.

Sarah Dessen décide de travailler comme serveuse et d'écrire le reste du temps.

Son premier roman That Summer est publié au bout de trois ans en 1996.

 

A propos du rédacteur

Marie Elora Bernard

 

Avec un goût immodéré pour la lecture depuis ma plus tendre enfance, j'ai un DUT Métiers du Livre et je suis chroniqueuse littéraire pour mon plaisir sur Lire Par Elora : http://lireparelora.wordpress.com.