Identification

Point de suture, Florian Sägesser

Ecrit par Valérie Debieux 12.04.16 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Olivier Morattel éditeur

Point de suture, mars 2015, 156 pages, CHF 24.-

Ecrivain(s): Florian Sägesser Edition: Olivier Morattel éditeur

Point de suture, Florian Sägesser

 

 

« Two roads diverged in a yellow wood ; and sorry I could not travel both […] »

Robert Frost

 

Une fratrie, Arthur et Rémy, unie par une complicité partagée, l’un âgé de huit ans, l’autre de treize ans. Paris, leur ville, leur point d’ancrage, le lieu de leurs pérégrinations nocturnes, le temps d’un tag sur les murs vierges d’une rue enveloppée par la pénombre. Frottement et choc de nuages dans un ciel parental alourdi, la nouvelle tombe : les parents se séparent.

« Ce jour-là, nos parents nous ont avisés qu’ils avaient choisi de prendre l’un et l’autre une route différente. Ce n’était pas une catastrophe en soi. Nous étions plutôt soulagés. L’ambiance, si pesante, avait tourné à l’aigre depuis longtemps. Nous sentions, mon frère et moi, que leur histoire courait à l’échec. Les signes de rupture se multipliaient : des disputes répétées pour des broutilles, des échanges de regards haineux, des non-dits blessants. Tout ceci, oui, nous l’avions perçu. En revanche, nous n’avions pas anticipé, lorsqu’ils nous appelèrent pour nous faire part de leur décision, ce qu’impliquerait pour nous leur changement de vie. Nos parents s’étaient déjà mis d’accord pour ne pas se quereller sur le partage des biens, mais concernant notre garde, les deux êtres qui nous ont mis au monde, ont formulé l’idée la plus absurde, la plus grotesque qui soit. Vingt-cinq ans plus tard, les mots de ma mère résonnent encore : Rémy, tu iras vivre avec ton père, alors que toi, Arthur, mon chéri, tu resteras avec moi ».

La foudre est tombée, l’espace familial est déchiré, la fratrie éclatée. Une spoliation à double détente pour les deux frères, « dépossession » simultanée d’un parent et d’un frère. Le cadet va vivre avec sa mère aux États-Unis, sa patrie d’origine ; l’aîné reste avec son père, à Paris. Le divorce est doublement consommé.

Le temps et la distance achèvent le travail, le lien fraternel s’érode. Arthur et Rémy construisent, l’un sans l’autre, leur nouvelle vie : le premier en tant qu’écrivain, le second en tant qu’artiste peintre et photographe. Rien ne les prédispose à se retrouver. Et pourtant, imprévisible, la vie va les rapprocher à nouveau.

« Comment vont donc se passer nos retrouvailles ? Va-t-on se jeter dans les bras l’un de l’autre ? Ou simplement se contenter d’une poignée de main virile ? Au fond, ce questionnement importe-t-il vraiment ? Il enserre malgré tout mes pensées durant mon chemin, et ce jusqu’au seuil de la porte de mon frangin ».

Avec son premier roman, Florian Sägesser signe un ouvrage profondément humain où la souffrance, physique et/ou morale, participe à la construction de l’individu indépendamment de son terreau culturel. Où les retrouvailles entre les deux frères constituent l’occasion d’échanger, de comparer et de comprendre les éléments de leur existence à l’aune de la vie artistique qui leur est propre. Un livre touchant, empli de finesse et d’intelligence. À découvrir.

 

Valérie Debieux

 


  • Vu : 889

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Florian Sägesser

 

Florian Sägesser, journaliste et écrivain suisse, est né le 29 décembre 1986 à Nyon.

 

A propos du rédacteur

Valérie Debieux

 

 

Lire tous les articles de Valérie Debieux


Valérie Debieux a été Directrice adjointe, rédactrice et responsable de la communication sur les réseaux sociaux (septembre 2011-juillet 2014)

Rédactrice et responsable du secteur littérature suisse

Ecrivain et traductrice littéraire née en Suisse en 1970

Membre de l’Association des Amis de Jean Giono: http://www.jeangiono.org/


Le site de Valérie Debieux :

www.lagalerielitteraire.com