Identification

Mémoire olfactive, Les Abeilles de Guerlain

Ecrit par Prescillia Bourguignon le 02.10.15 dans La Une CED, Les Chroniques

Mémoire olfactive, Les Abeilles de Guerlain

 

Mémoire olfactive, Les Abeilles de Guerlain, Préface Erik Orsenna, Le Cherche Midi, 14 mai 2015, 170 pages, 17,80 €

 

Les lauréats des Abeilles de Guerlain 2015 : Dominique Archambeau pour Cléo s’en va, Fabienne Boidot-Forget pour Pension Les Glycines, Katrin Acou-Bouaziz pour Le nuage, Marc Breton pour Les pieds dans le plat, Marion Eynaud pour L’heure bleue, Kateel Dedeyan pour Babooshka, Albane Casals Karady pour Rêver Palmyre, Laurence Gallois pour Les sept péchés capiteux, Marie Ladouce pour Fleurs de cristal, Mathilde Muller pour Chamade, Agnès Pichon pour L’embardée, Lucie Pierrat-Pajot pour Le temps perdu et le temps retrouvé, Chantal Rey pour Sens dessus dessous, Julie Tanguy pour Chromatographie d’un couloir, Eugénie Tiger pour Le vestiaire.

Mémoire olfactive est un recueil de nouvelles qui ont été sélectionnées à l’issue d’un concours organisé par la maison Guerlain et Le Cherche Midi Editeur. Il est composé de quinze nouvelles plus ou moins d’une dizaine de pages chacune. L’ensemble des droits d’auteur sera reversé aux Restos du Cœur pour leur atelier de lutte contre l’illettrisme.

« Ce sont quinze nouvelles, donc quinze univers. Avec chacune un parfum pour personnage. Et chacune apportant l’importance des senteurs dans notre existence… », Erik Orsenna, extrait de la préface.

Le thème majeur ne va pas sans évoquer la petite madeleine de Proust, mais ici c’est l’odorat qui est maître de l’histoire. Les nouvelles ont pour thématique un souvenir lointain qui remonte à la mémoire des narrateurs suite à la rencontre d’une odeur, d’un parfum particulier. À travers les effluves qui sillonnent les pages de ce recueil, ses héros renouent avec leur passé : un ancien amour, une vie antérieure, l’enfance, un paysage… tout leur revient en mémoire. Les parfums apportent avec eux des sentiments enfouis au plus profond des êtres, des émotions intimes cachées loin du regard des autres. On retrouve une certaine mélancolie dans cet ouvrage, le temps qui passe semble s’accélérer, l’existence des personnages est plus ou moins comblée et les moments qui ont marqué leur vie sont depuis bien longtemps oubliés.

Bien que les auteurs aient des parcours différents, il existe une certaine homogénéité dans ce recueil. Les nouvelles se succèdent et se lisent avec aisance, chacune avec une chute plus ou moins saisissante. Les abeilles de Guerlain nous offrent ainsi un recueil parfumé dont la recette est un savant mélange d’émotions, de souvenirs, de regrets. Un bel ouvrage qui nous rappelle qu’il faut savoir profiter de chaque instant présent.

 

Prescillia Bourguignon

  • Vu: 1885

A propos du rédacteur

Prescillia Bourguignon

 

Prescillia Bourguignon née le 30 décembre 1988 à Sarcelles, j'ai grandi en Charente dans le pays du Ruffécois.

Après deux années en classes préparatoires littéraires, hypokhâgne-khâgne mention histoire à Guez de Balzac, Angoulême, je suis allée faire ma dernière année de licence d'histoire à l'université d'Helsinki en tant qu'étudiante erasmus. Ayant eu le coup de coeur pour la Finlande, ses gens et sa culture j'ai donc décidé de m'y installer et de travailler comme professeur de français langue étrangère. Sept années après, j'ai choisi de rentrer au pays pour reprendre mes études pour pouvoir à l'avenir changer de carrière professionnelle. Je viens de débuter un Master information et communication, spécialité web éditoriale