Identification

Les voix du crépuscule, Lisa Unger

Ecrit par Valérie Debieux 05.06.12 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Roman, USA, Editions du Toucan

Les Voix du crépuscule, mars 2012, 496 pages, 20 €

Ecrivain(s): Lisa Unger Edition: Editions du Toucan

Les voix du crépuscule, Lisa Unger

 

Dans l’esprit de Willow, jeune adolescente, « les Hollows étaient un désert aussi bien social que culturel, peuplé de gens mesquins à l’esprit étroit et sans imagination ». Comment Bethany, sa mère, a-t-elle pu décemment venir s’établir, de New York, dans un bled aussi pourri ? Willow s’ennuie à mourir et mène la vie impossible à sa mère-écrivain, qu tente en vain de terminer l’écriture de son nouveau livre.

Michael Holt, quant à lui, vient de perdre son père et son obsession est de retrouver une trace de sa mère, Marla, qui les a quittés prématurément. Et pourtant. Elle disait : « Je t’aime plus que toutes les étoiles au firmament et tous les poissons dans l’océan et toutes les petites fleurs dans les champs ». Lui, répondait : « Je t’aime plus que toutes les coccinelles et les libellules et les papillons ». Elle rétorquait enfin, « je t’aime plus que toutes ces choses, dix fois plus. Je t’aime plus que tout ».

Dans les Hollows, tout le monde se connaît mais chacun détient sa vérité. On s’observe et on ne dit rien. On n’en pense pas moins. Dans les Hollows, le silence s’accroît tel un cancer car « les années avaient tissé trop de liens et d’histoires entre les familles ». Mais dans les Hollows, il y avait bien trop de coïncidences selon Jones Cooper, le seul flic retraité du coin, en pleine psychothérapie.

C’est Willow qui provoque, la première, le chaos dans la région en séchant les cours et en s’enfuyant de son école en coupant par le bois. Le destin la met en face de Michael Holt, le fils de Marla, en train de fouiller et sonder le terrain. Willow prend la fuite. Effrayée. Michael Holt trouve le portable de la jeune fille et le remet à sa mère. Tout comme son père, Mack Holt, la spéléologie le passionne : « Je cherche à retracer une histoire qui s’estompe peu à peu. La terre, ou le sol, est semblable à un liquide bougeant au ralenti. Comme l’eau, elle se déverse et coule ; elle recouvre les choses et les emporte, jusqu’à les enfouir en profondeur ».

Qu’est-il donc advenu de Marla Holt pendant toutes ces années ? Tout le monde s’y met. L’enquête s’ouvre à nouveau. Michael Holt s’enquiert même auprès d’une femme medium-clairvoyante, en la personne d’Eloïse Montgomery, qui a perdu son mari et l’une de ses filles dans un accident de voiture ; dès lors, elle aurait eu des visions, des apparitions. Cela étant, même avec ses dons, elle s’était toujours montrée agnostique. Rien n’était venu renforcer ses croyances… pas même l’efficacité de sa médiumnité.

Lisa Unger signe un très bel ouvrage et nous plonge dans une atmosphère plutôt noire et silencieuse, en dessinant savamment et avec subtilité la psychologie de tous ses personnages. « Nous cherchons à nous emparer de ce que nous désirons, sans nous soucier le moins du monde des ravages occasionnés […]. Et la terre, en mère patiente, soigne lentement les blessures que nous lui infligeons. Un jour, pourtant, elle se lassera de nous, ses incorrigibles enfants, il y aura un chamboulement cosmique. La terre reprendra possession d’elle-même ».

 

Valérie Debieux


  • Vu : 2609

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Lisa Unger

Lisa Unger, née en 1970 à New Haven, a grandi aux Pays-Bas, en Angleterre et dans le New Jersey. Elle est l’auteur de dix romans dont les derniers ont rencontré un grand succès aux Etats-Unis et elle a été primée par le New York Times et USA Today. Son roman Les Voix du crépuscule est déjà traduit en quatre langues. Délaissant une carrière dans la publicité, elle a exaucé son rêve de devenir écrivain à temps plein. Elle vit désormais en Floride avec son mari et sa fille, où elle travaille actuellement à son prochain roman.

A propos du rédacteur

Valérie Debieux

 

 

Lire tous les articles de Valérie Debieux


Valérie Debieux a été Directrice adjointe, rédactrice et responsable de la communication sur les réseaux sociaux (septembre 2011-juillet 2014)

Rédactrice et responsable du secteur littérature suisse

Ecrivain et traductrice littéraire née en Suisse en 1970

Membre de l’Association des Amis de Jean Giono: http://www.jeangiono.org/


Le site de Valérie Debieux :

www.lagalerielitteraire.com