Identification

Le système d, Nathan Larson

Ecrit par Yan Lespoux 02.07.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Polars, Asphalte éditions, Roman, USA

Le système D (The Dewey Decimal System), traduit par Patricia Barbe-Girault, juin 2014, 256 p. 21 €

Ecrivain(s): Nathan Larson Edition: Asphalte éditions

Le système d, Nathan Larson

Dans un New York ravagé après une pandémie de grippe et des attaques terroristes, Dewey Decimal, ancien soldat, amnésique, hypocondriaque, paranoïaque, affligé de troubles obsessionnels compulsifs mais aussi bibliophile vivant dans la bibliothèque municipale, est l’exécuteur des basses œuvres du procureur de la ville. Quand ce dernier lui demande d’éliminer un gangster ukrainien, Decimal part en chasse. Mais, comme de bien entendu, rien ne va se passer comme prévu et le héros ne va pas tarder à s’apercevoir que sa mission est autrement plus dangereuse et complexe que ce que lui en a dit son commanditaire.

Errant dans cet New York post-apocalyptique d’autant plus inquiétant que l’auteur ne cherche pas à trop en faire et instaure une ambiance pesante par le biais de descriptions et réflexions elliptiques, Dewey Decimal, personnage de science-fiction et de roman noir quelque part entre Robocop et John McClane est, plus que l’intrigue – minimale bien qu’alambiquée – ce qui fait l’intérêt du Système D. Personnage attachant bien que doué d’une conscience qui ne l’embarrasse finalement qu’assez peu hormis lorsqu’il se trouve obligé d’éliminer quelqu’un qui ressemble un peu trop à ce qu’il suppose être son ancien lui, soldat perdu à tel point qu’il a fini par se complaire dans ce nouveau lui qui lui permet de remodeler celui qu’il a pu être selon ses désirs ou l’expression de son subconscient, Dewey Decimal se révèle complexe et fascinant.

Et si la découverte, au tout début du roman, de ses TOC et de son fameux système obsessionnel dont la fausse logique le pousse à s’en remettre constamment au hasard, peut faire craindre l’espace de quelques pages la caricature mal dégrossie, on a tôt fait de se laisser entraîner à sa suite et dans sa tête – le roman étant écrit à la première personne – pour découvrir avec lui et avec toujours ce voile fait de souvenirs elliptiques où semblent se mêler réalité et fantasmes, ce qu’il est et ce qu’il a pu être.

Entouré par ailleurs de toute une galerie de personnages aux identités et rôles tout aussi flous et fous, Decimal n’a pas la tâche facile et c’est avec une réelle jubilation que l’on suit ses pérégrinations et ses décisions insensées qui font basculer sans prévenir l’histoire du comique de second degré à l’horreur, de la violence crue à l’émotion. Ce sont aussi ces ruptures et contrastes qui font le charme et l’intérêt de ce roman singulier.

 

Yan Lespoux

 


  • Vu : 2327

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Nathan Larson

 

 

Nathan Larson est un guitariste, chanteur, compositeur et romancier américain né le 12 septembre 1970 dans le Maryland aux États-Unis. Il a joué pour les groupes Shudder to Think, Mind Science of the Mind, Hot One, A Camp et a enregistré plusieurs albums en solitaire. Il travaille également pour le cinéma comme compositeur et est l’auteur de deux ouvrages de fiction.

 

A propos du rédacteur

Yan Lespoux

 

Tous les articles de Yan Lespoux

 

Rédacteur

genres : roman noir, littérature américaine - histoire -

éditeurs suivis : Métailié, Seuil, Rivages, Gallimard.

Yan Lespoux, enseignant, docteur en histoire contemporaine.

Tient un blog consacré au roman noir et au polar (www.encoredunoir.com)