Identification

Le Miel, Slobodan Despot

Ecrit par Valérie Debieux 14.06.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Gallimard

Le Miel, janvier 2014, 128 pages, 13,90 €

Ecrivain(s): Slobodan Despot Edition: Gallimard

Le Miel, Slobodan Despot

 

Ex-Yougoslavie, fin des années 1995. Sur une bretelle d’autoroute, une rencontre insolite entre un vieil apiculteur, Nikola, accompagné de son fils, Vesko Prznica surnommé « Vesko le Teigneux », et une herboriste. Quelque peu affolée par la dispute entre les deux hommes, la jeune femme sort de son sac trois cents deutschemarks, une somme colossale pour l’époque, en vue de mettre fin à la discorde entre le jeune homme et le « vieillard ». « Pour sa vie », dit-elle. Vesko, stupéfait, accepte le geste de la jeune femme.

A la demande de son père, qui entend bien se libérer de cette dette, celui-ci retrouve son adresse, débarque chez elle sans crier gare, et lui livre cinquante kilos de miel. Ce « cadeau » ne pouvait pas mieux tomber : « Toute ma petite pharmacie repose sur le miel. Il adoucit tout, il enrichit tout. Toute notre vie d’ailleurs repose sur le miel. Plus de miel parce que plus d’abeilles. Plus d’abeilles, plus de fécondation. Plus de plantes sur terre » !

Installé dans le bureau de l’herboriste, Vesko se confesse à elle et évoque son voyage ainsi que les risques encourus pour retrouver son père dans la campagne de la Krajina. Au fur et à mesure que le récit avance, le lecteur apprend que le vieil apiculteur a survécu à cette guerre grâce à son miel : « C’était son isposnica, comme l’appelaient en plaisantant les voisins, son ermitage où nul ne venait plus lui reprocher son mutisme et sa sauvagerie. Ils ne pouvaient savoir à quel point il y était volubile, parlant gaiement aux abeilles et à l’âne qui le suivait partout ».

« Chacun de nos gestes compte », dernière phrase de ce premier roman, constitue la morale de cette histoire empreinte de tendresse et d’humanité. Slobodan Despot relate la guerre dans son pays au travers d’une émouvante relation entre un père, apiculteur, très proche de la nature, et un fils, citadin, qui, en partant à sa recherche, va découvrir tout ce qu’il ignore, notamment dans le domaine de la biodiversité. Comme toute quête, elle n’est pas sans danger, et Vesko l’apprend, chemin faisant.

Pendant les révolutions, les hommes ont fermé les églises, brisé les œuvres d’art, saccagé des maisons et détruit toutes sortes d’ouvrages, mais les ruches, fragiles constructions de bois, ont, elles, toujours échappé à la folie des hommes : les éternelles butineuses n’ont jamais cessé de bourdonner, d’aller et venir, dans cette nature sans cesse renouvelée, au creux de nos vallons.

Le Miel est une œuvre originale, racontée de façon élégante, dans un style sobre et percutant par la plume vive de Slobodan Despot.

 

Valérie Debieux

 


  • Vu : 2677

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Slobodan Despot

 

Slobodan Despot, né en 1967, vit en Suisse francophone où il est éditeur et essayiste. Le miel est son premier roman.

A propos du rédacteur

Valérie Debieux

 

 

Lire tous les articles de Valérie Debieux


Valérie Debieux a été Directrice adjointe, rédactrice et responsable de la communication sur les réseaux sociaux (septembre 2011-juillet 2014)

Rédactrice et responsable du secteur littérature suisse

Ecrivain et traductrice littéraire née en Suisse en 1970

Membre de l’Association des Amis de Jean Giono: http://www.jeangiono.org/


Le site de Valérie Debieux :

www.lagalerielitteraire.com