Identification

La conversation, Jean D'Ormesson

Ecrit par Valérie Debieux 04.10.11 dans Recensions, La Une Livres, La rentrée littéraire, Les Livres, Récits, Héloïse D'Ormesson

La conversation. 120 p. 15€

Ecrivain(s): Jean D'Ormesson Edition: Héloïse D'Ormesson

La conversation, Jean D'Ormesson


Au travers de cet ouvrage, Jean d’Ormesson nous convie à assister à un dialogue imaginaire entre Napoléon Bonaparte et Jean-Jacques Régis de Cambacérès, un soir du début d’hiver 1803-1804, aux Tuileries. Cette conversation prend place à un moment où Napoléon, seul maître de la France après le coup d’Etat du 18 Brumaire suivi de la proclamation de la Constitution du 22 Frimaire, n’a eu de cesse, depuis lors, de réorganiser le pays [création de la Banque de France, mise sur pied du corps préfectoral, création de Chambres de commerce] et de renforcer son pouvoir intérieur [signature du Concordat et Constitution du 16 Thermidor] et ce, parallèlement aux victoires militaires [Héliopolis, Marengo, Hohenlinden] et la signature de traités de paix avec l’extérieur [Lunéville, Florence, Paris et Amiens (paix rompue l’année suivante)] nécessaires à ses réformes. Il ne reste plus au Premier Consul qu’à régler une seule question pour asseoir définitivement son statut de souverain et garantir la pérennité de son œuvre : celle de sa succession. Le seul titre trouvant grâce à ses yeux sera celui d’empereur avec, pour symbole, l’abeille, et pour principe, la récompense du talent. Ce choix, il souhaite s’en ouvrir auprès du deuxième consul, Cambacérès.

Magistrat sous l’Ancien Régime, connu non seulement à raison de son goût prononcé pour la bonne cuisine et son homosexualité mais également pour sa part active dans la vie publique, sous la Révolution [Député à la Convention nationale, membre du Comité de sûreté générale], le Directoire [Membre du Conseil des Cinq Cents, diplomate et ministre de la Justice ayant soutenu le coup d’Etat du 18 Brumaire] et le Consulat [Deuxième Consul] et principal auteur du Code civil, Cambacérès est également un haut dignitaire au sein de la franc-maçonnerie. Homme tolérant et pondéré, défenseur de la liberté individuelle et soucieux de promouvoir l’éducation, il est ainsi l’interlocuteur idéal pour Napoléon, qui le connaît bien.

La discussion entre les deux protagonistes débute sur un arrière-fond de considérations d’apparence plutôt anodines mais, assez rapidement, la « vraie » conversation prend forme. Au travers du bilan qu’il dresse du Consulat, Napoléon en profite pour souligner ses mérites personnels qu’il ponctue d’une phrase sans appel : « […] le présent, grâce à moi, vaut mieux que le passé » ; Cambacérès lui emboîte le propos : « Vous êtes le garant de l’avenir parce que vous avez liquidé le passé ». Le ton est donné, Napoléon connaît sa partition et Cambacérès ne pourra être que charmé par une musique qui se propose de l’élever au rang de prince archichancelier de l’Empire, Altesse Sérénissime et Duc de Parme.

Ce texte, très court, empreint d’humour et de finesse, nous laisse entrevoir les coulisses du pouvoir et ce, avec les différentes facettes de ses acteurs. Il fallait de l’audace pour rédiger un texte de cette nature, Jean d’Ormesson l’a eue et l’on ne peut que l’en féliciter.


Valérie Debieux


  • Vu : 5704

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Jean D'Ormesson

Jean Bruno Wladimir François-de-Paule Le Fèvre d’Ormesson (parfois surnommé Jean d’O), né le 16 juin 1925 à Paris VIIe, est un homme de lettres, un romancier et chroniqueur français, membre de l’Académie française. Il est le père de l'éditrice Héloïse d'Ormesson et le cousin d'Olivier d'Ormesson.

 

(Source Wikipédia)

A propos du rédacteur

Valérie Debieux

 

 

Lire tous les articles de Valérie Debieux


Valérie Debieux a été Directrice adjointe, rédactrice et responsable de la communication sur les réseaux sociaux (septembre 2011-juillet 2014)

Rédactrice et responsable du secteur littérature suisse

Ecrivain et traductrice littéraire née en Suisse en 1970

Membre de l’Association des Amis de Jean Giono: http://www.jeangiono.org/


Le site de Valérie Debieux :

www.lagalerielitteraire.com