Identification

L'innocent de Palerme, Silvana Gandolfi

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas 26.02.12 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Jeunesse, Bassin méditerranéen, Roman, Les grandes personnes

L’Innocent de Palerme, trad. italien par Faustina Fiore, (Io dentro gli spari), septembre 2011, 269 p. 16 €

Ecrivain(s): Silvana Gandolfi Edition: Les grandes personnes

L'innocent de Palerme, Silvana Gandolfi

Santino est champion de course et aimerait faire de la voile. Santino a six ans. C’est encore petit mais bien assez grand pourtant pour observer et garder en mémoire les faits et gestes des adultes. Et à Palerme, entre la maison familiale et la ville fantôme, s’opèrent d’étranges aller-retour jusqu’au jour où les dettes doivent être payées par le sang. Lucio a onze ans, il vit à Livourne et porte à bout de bras sa mère impotente et sa pénible sœur de quatre ans. Sa seule bouffée d’oxygène réside dans ses stages de voile en été et dans les lettres qu’il écrit au Chasseur. Le jour où sa mère n’est plus à la maison, tout bascule.

Les histoires de ces deux garçons vont se rencontrer et finir par se conjoindre en un subtil jeu d’écriture. Au-dessus de leurs têtes pèse une main tentaculaire qu’on ne nomme pas, qu’on ne peut parvenir à oublier, à semer, à éviter. Invisible ou sous le masque d’un personnage trop parfumé, trop élégant, la Mafia rôde tel un monstre infernal. Elle hante les rêves et pourrit la réalité. Elle déforme le regard des enfants et les force à grandir, abruptement.

Courses poursuites et road story, plongées violentes dans les coins les plus reculés de la mémoire et de la ville, flash-backs, rêves éveillés et réalité fantasmée se succèdent tout en laissant entendre les voix de Santino et de Lucio, le cœur du roman : des enfants témoins et victimes, des enfants avant tout, avec leur logique, leur façon d’aborder les événements, leurs sentiments crus et à vif. Tous deux finiront par sortir des voies toutes tracées par des adultes égoïstes, faibles ou impuissants, avec courage et confiance en la justice. La preuve est faite qu’à tout âge, on se confronte à des choix éthiques et qu’on définit ses valeurs. On n’est jamais trop petit, ni trop faible pour souffrir. On ne l’est pas non plus pour agir et dire non. A la loi du silence et à celle du plus fort, aux superstitions.

« Les enfants sont comme des roseaux, Santino : ils ploient sous le vent, mais quand celui-ci cesse de souffler, ils se redressent. Leur souplesse leur permet de s’adapter aux situations difficiles sans trop subir de dégâts. Ils sont plus flexibles que les adultes. Dans notre jargon, on appelle ça la “résilience”. Mais si la rafale est trop forte, bien sûr, il arrive que les enfants aussi soient brisés. Pas toi. Toi, tu t’es relevé ».

Le ton est juste, le rythme dynamique. Silvana Gandolfi mène son intrigue avec délicatesse et force à la fois, dans un style qui se pare de simplicité et refuse sentimentalisme et grandiloquence. Ainsi qu’elle l’affirme en préambule, si, dans ce roman, la fiction est inspirée de faits réels, « une chose est vraie : en Sicile, la Mafia existe ».

A partir de 10 ans


Myriam Bendhif-Syllas


  • Vu : 2238

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Silvana Gandolfi

Silvana Gandolfi est l’un des écrivains pour la jeunesse les plus célèbres en Italie. Elle a commencé par écrire pour la radio et la télévision avant de se consacrer au roman d’aventures, puis à la littérature jeunesse. Nombre de ses romans ont été publiés en France parmi lesquels aux Editions des Grandes Personnes : Aldara, la tortue qui aimait Shakespeare et Le Baume du dragon, Prix Tam-Tam Roman 2007 et Prix des Incorruptibles 2009.

A propos du rédacteur

Myriam Bendhif-Syllas

 

Lire tous les articles de Myriam Bendhif-Syllas

 

Rédactrice

Membre du comité de rédaction

Responsable de la section "littérature jeunesse"

Domaines de prédilection : littérature jeunesse, littérature francophone, documentaires.

Genres : récits, documentaires et albums jeunesse, BD, romans sur l'enfance et l'adolescence, la marginalité.

Maisons d'édition les plus fréquentes : Talents Hauts, Seuil Jeunesse, Sarbacane, Gulfstream, La Boîte à Bulles... Seuil.