Identification

Kafka tefka (20)

Ecrit par Ahmed Yahia Messaoud 15.04.15 dans La Une CED, Editoriaux, Ecriture, Ecrits suivis

Kafka tefka (20)

 

J’appuyai sur le déclencheur, je n’examinai pas l’effet, encore je me perdais dans mes pensées, m’occupant à affirmer coûte que coûte ma négation par de fallacieuses justifications. Cependant, pour cette fois, je n’y arrivais plus. Jamais je n’avais été hors de moi-même, et aussi concentré sur quelque chose avec autant d’intensité. Toute cette solitude bien affectionnée et raffinée, allait céder le monde au crétinisme social. J’avais pourtant conscience que j’allais finir dans la dèche. Mais c’était ce qui survenait, je me sentais à mon tour comme le figuier, le fil barbelé qui s’enroulait délicatement autour de mon cou.

Tout ce qui menace de s’avilir s’avilit. On n’a d’autre alternative que celle de passer à autre chose, aller supplier ailleurs.

Assise sur le bord du lit, le bas des reins enveloppé dans un drap bleu. Je regardais son magnifique dos nu, j’aperçus comme des déchirures imprévues cruellement cicatrisées, comme si on lui avait arraché des ailes… Je n’étais qu’un gosse !

On ne quitte pas. Si on s’en sort, on s’en sort morts dans l’étalement de la mort, dit-elle sans se retourner. Je m’efforçais de me figurer l’expression de son faciès dissimulé en laissant se détacher d’elle ces quelques mots-vigiles. J’étais convaincu que c’était ce qu’elle disait, j’avais bien compté les syllabes.

Bonté divine comme je l’aimais !

 

… à suivre

 

Ahmed Yahia Messaoud

 

Tous les chapitres

 


  • Vu : 1442

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur