Identification
Jacques Ancet

Jacques Ancet

 

Jacques Ancet est probablement un des auteurs qui – discrètement, souterrainement, obstinément – aura le plus marqué l'entreprise collective d'écriture de ces dernières décennies. Parce qu'il est un passeur, un traducteur : de Borges et Quevedo ces jours-ci, aux grandes voix que sont José Angel Valente ou Antonio Gamoneda, voir sur publie.net L'Amitié des voix, mais enraciné dans la mystique profonde où la poésie prend source pour son assaut du monde, lire ses traductions de Jean de la Croix chez Poésies/Gallimard.

Sur ce travail de fond, Jacques Ancet a élaboré un monument, qui s'appelle Obéissance au vent, et qui rassemble les poussées et nappes de cette prose lyrique, violente, s'élevant sourdement et s'imposant d'absorber littéralement les forces antagoniques du monde. On commence à être quelques-uns à le savoir. Les livres les plus connus de Jacques Ancet, L'Incessant ou La mémoire des visages, en sont des éléments.

(François Bon)