Identification

Gris-Oakland, Eric Miles Williamson

Ecrit par Thomas Besch-Kramer 01.03.18 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Polars, USA, Gallimard

Gris-Oakland, Eric Miles Williamson, trad. Philippe Mikriammos, 303 pages, 22,50 €

Ecrivain(s): Eric Miles Williamson Edition: Gallimard

Gris-Oakland, Eric Miles Williamson

 

Dans un bar, avec un narguilé et des Angels… sa mère le présente à son oncle de père : « Nous aurions même pu nous croire ailleurs qu’à Oakland » (p.16). T-bird est un « pupil » et ne recherche pas les cours ni son « père », sauf peut-être dans la figure protectrice de Fat Fred. Qui est l’oncle Ray ?

T-bird alterne les sentiments de peur et de violences (ambivalence psy) : « Je pris alors la décision de créer le Club des Ennemis des Filles » (p.25). « Sa » mère – après un violent accident de « trike » sur un accotement défoncé, « elle ne lui manquait pas, il est vrai » (p.41) – l’abandonne régulièrement pour être en compagnie de « toutes les variétés de merde humaine d’Oakland » (p.41).

Il assiste à des scènes pédopornographiques glauques et « je pris mon paquet de Pall Mall sous mon lit » (p.47) quand il ne fuit pas pour appeler Fat Fred à la rescousse.

On – Eric Miles Williamson et moi, peut-être aussi l’excellent traducteur Philippe Mikriammos –, on a vécu à Oakland, banlieue de Berkeley, en face de San Francisco, Californie. On a vu la faune cosmopolite, érudite et interlope de ces villes post-beatniks génération. Palo Alto n’est pas loin ; Half Moon Bay Airport est tout près ; le « People Square » est bien là, « trademark » de cette utopie-dystopie nord-californienne…

L’écriture de l’auteur est sèche et précise ; j’apprécie la traduction « to the point » qui trace des sillons prosaïques dans ces villes de marins américains et de Angels. Un roman initiatique dur qui, à travers les yeux d’un « pupil » voit les cailloux que le réel jette au « Grand oiseau blanc » (cf. Charles Vildrac in Les voyages en poésie, Folio Junior, Gallimard, 1993).

« – La bière aide, dis-je (T-bird)

– Parfois la bière aide, fit-il » (Fat Fred) page 53.

Est-ce à lire jusqu’au « bout » tant les cailloux Gris d’Oakland sont blessants ? En tout cas, sur la route du « Flower Power », un acompte contemporain de la dureté des temps – nous sommes entré.e.s dans l’Anthropocène – pour un enfant de la Californie baignée des pluies maritimes de Brest, Finistère.

 

Thomas Besch-Kramer

 


  • Vu : 729

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Eric Miles Williamson

 

Eric Miles Williamson, né le 20 juin 1961 à Sacramento en Californie, est un écrivain américain de roman policier.

 

A propos du rédacteur

Thomas Besch-Kramer

 

Lire tous les textes de Thomas Besch-Kramer

 

Lauréat du Conseil International d'Etudes Francophones (Ottawa, 2005), je ne cesse d'interroger l'art, les sciences et les religions sur les questions du bien, du mal. J'ai fréquenté les cieux avec l'aviation et les langues avec l'enseignement.