Identification

Etudes

Damier du destin, Gilles Lades

Ecrit par Cathy Garcia , le Samedi, 21 Mai 2011. , dans Etudes, Les Dossiers, La Une CED, Poésie

Damier du destin, Encres Vives n°386, septembre 2010

Dans Damier du Destin, les pions deviennent des oiseaux et les joueurs abandonnent le jeu des miroirs, ne reste qu’une ample respiration, un fil qui se déroule, à la fois fragile et solide car il noue une éternité à une autre

la vallée vouée à ton silence
à ton frisson qui s’arrête à mi-mort
à l’étrange paix de la clôture sans limite
du ciel qui tombe en semaisons de lettres
livres ouverts pulvérisés
fragments de phrases tous égaux indifférents
que le vent même a quittés

Quel beau poème ciselé comme une pierre,  le sculpteur s’appelle Temps et même lui finit par disparaître pour ne laisser que la pierre, qui devient douce, douce et lisse au toucher de l’eau, douce et légère au toucher de l’air

Puissance et tremblé du poème (1)

, le Samedi, 07 Mai 2011. , dans Etudes, Les Dossiers, Chroniques Ecritures Dossiers, La Une CED

Rilke : La première page des "Elégies de Duino"

Qui, si je criais, m’entendrait depuis les hiérarchies

des Anges ? Et quand bien même l’un d’eux soudain

me prendrait sur son cœur : je mourrais

du fait de sa trop forte présence. Car le beau n’est

que le commencement du terrible ; à peine nous le supportons-nous

et nous ne l’admirons tant que parce qu’il néglige

de nous détruire. Tout ange est effroyable.

Je me contiens et je refoule le cri d’appel

d’un obscur sanglot.

Quand un écrivain rencontre son héroïne

, le Jeudi, 31 Mars 2011. , dans Etudes, Les Dossiers

Guillaume Musso VS Peter Staub . Ecrivain(s): Guillaume Musso, Peter Straub


(Guillaume Musso) comparé à (Marc) Levy, c’est quasiment du Victor Hugo (même si, comparé à Hugo, c’est bien du Levy) (1)


La Fille de papier (2) est le dernier opus en date de Guillaume Musso. En tête des ventes, ex-æquo ou à peu près avec les écureuils de Katherine Pancol. À chaque jour sa peine suffisant, nous ne nous pencherons que sur le premier best-seller. Et nous verrons bien dans quel état nous en sortirons. Il s'en murmure des choses, sur Musso. Il s'en hurle, aussi. On se pâme ou l'on trépigne. Nous commençons la lecture sans a priori, ou presque (avouons-le tout de même, nous partageons souvent les vues de Pierre Jourde).


La digression simonienne ou l'expérience des limites

, le Jeudi, 17 Mars 2011. , dans Etudes, Les Dossiers

« Nous sommes d’une matière de langue autant que de rêve. Et les deux  sont indiscernables ». H. Meschonnic, De la langue française.


« Que nous soyons tous des sauvages tatoués depuis Sophocle, cela se peut. Mais il y a autre chose dans l’Art que la rectitude des lignes et le poli des surfaces. La plastique du style n’est pas si large que l’idée entière… Nous avons trop de choses et pas assez de formes » (1).


Claude Simon semble avoir compris qu’il serait temps de répondre à cet appel de Flaubert en changeant les systèmes normatifs. C’est dans cette mesure qu’il exige du récit des éléments « dont l’ordonnance, la succession et l’agencement ne relèveront plus d’une causalité extérieure au fait littéraire, (…) mais d’une causalité intérieure, en ce sens que tel événement, décrit et non plus rapporté, suivra et précédera tel autre en raison de leurs seules qualités propres » (2). Ainsi, à la logique temporelle linéaire qui place les séquences du récit selon la formule latine : Post hoc ergo propter hoc, Simon a substitué une autre logique, plus troublante, mais aussi plus dense : celle du fonctionnement associatif de la conscience.

L'émergence du roman dans le champ littéraire antillo-guyanais d'expression française

, le Mercredi, 16 Mars 2011. , dans Etudes, Les Dossiers, Chroniques Ecritures Dossiers

INTRODUCTION


Il semble aller de soi en ce début du vingt et unième siècle de parler du roman dans nos régions ; respectivement la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique. A un moment en effet où la primauté esthétique, l’intérêt de la critique littéraire et le choix des lecteurs sont accordés de manière presque automatique à cette forme romanesque.

Toutefois, dans un passé récent elle n’occupait pas cette place de prédilection. En ce sens, les auteurs du mouvement de la Négritude par exemple vouèrent un intérêt tout particulier, allant presque à l’adoration à la poésie. Avec l’Antillanité, du moment en tout cas où cette école connut ses notes de noblesse, elle perdit cet engouement viscéral au profit de la forme romanesque. C’est cette même attention que nous retrouvons avec L’Américanité, laquelle se poursuit de nos jours encore avec la Créolité.