Identification

Détails d’Opalka, Claudie Gallay

Ecrit par David Campisi 28.04.14 dans La Une Livres, Actes Sud, Les Livres, Critiques, Roman

Détails d’Opalka, avril 2014, 224 pages, 20 €

Ecrivain(s): Claudie Gallay

Détails d’Opalka, Claudie Gallay

 

Il y a dans l’art d’Opalka toute la démesure du monde, dans son ambition, le sarcasme d’un génie, la folie d’un titan. L’ampleur de sa tâche était gigantesque. Sculpter le temps, telle était sa volonté, son concept à lui. Si d’antiques philosophes grecs vivaient leur philosophie, Roman Opalka aura vécu son art. Il aura su l’incarner, devenir lui, se diluer dans son concept comme on dilue de l’eau dans son vin. L’entrelacs entre sa vie et son idée fut parfaite, comme le destin magnifié d’un corps et de son esprit, le mélange incroyable entre un concept et une existence entièrement consacrée à sa folie, à son idée, à ce qui allait le faire entrer dans la légende.

Détails d’Opalka est un ouvrage menu au format étrange et à la couverture envoûtante, tant dans son grain sensuel que dans son illustration. Cet ouvrage me faisait peur avant de l’ouvrir : qu’allais-je découvrir ? Que me réservait-il ? Je ne savais rien d’Opalka, mais je connaissais Claudie Gallay et son style à la serpe qui fait de ses romans des aventures chaudes comme le sable et puissantes comme le soleil. Car il faut vous faire confiance, Claudie Gallay, dans cette aventure qui nous mène au cœur de la folie d’un homme. Je ne savais rien. J’avais tout à apprendre, et, comme toutes nos ignorances, celle-ci était effrayante et exaltante à la fois.

Détails d’Opalka n’est pas un roman, c’est un récit qui tend vers l’essai, peut-être une biographie au scalpel, une découverte dans les entrailles d’un concept incroyable, celui d’incarner le temps par la création artistique, de sublimer le temps qui passe et de le figer sur des toiles énormes recouvertes de milliers de nombres tracés au pinceau fin une vie durant, par une peinture blanche sur fond noir, puis sur fond gris, puis sur fond blanc, alors les chiffres se mêlent à la toile, s’effacent dès qu’ils sèchent, disparaissent et s’oublient pour devenir lumière blanche. Une lumière qui avale Roman Opalka. Vêtu d’une chemise immaculée, les cheveux blancs, le teint pâle, lui aussi était devenu de la lumière au crépuscule de sa vie. Quarante ans passés à écrire de minuscules nombres sur un espace gigantesque. Compter. Capturer le temps qui passe. Une œuvre inédite, unique, celle d’une vie.

Claudie Gallay fouille au cœur de cette idée, cherche à comprendre le concept en le grattant jusqu’à l’os et, tandis qu’elle apprend et découvre l’œuvre et la vie d’Opalka, elle trace des parallèles entre les détails d’Opalka et ses romans à elle. C’est un essai très intime qui vous fera entrer dans la vie de l’artiste comme dans celle de Claudie Gallay, qui n’hésitera pas à nous livrer des détails de son existence pour nous faire vivre et comprendre cette idée géniale de sculpter le temps. Pour pousser jusqu’au bout sa réflexion, la romancière s’est totalement emparée du concept d’Opalka et a cherché à le saisir de l’intérieur. Elle va s’armer d’un stylo et, à son tour, en miniature, comme dans une tentative misérable de mimétisme, elle va noircir des pages de nombres et regarder le temps qui passe.

Détails d’Opalka vous fournit des réponses mais vous laisse avec des questions au bord des lèvres. Tandis que vous refermez ce livre, une image intense reste collée dans votre esprit, celle d’un vieil homme en blanc et de son pinceau devant son œuvre monumentale qui n’a pas de fin, où plutôt dont la fin serait la mort, la mort d’un génie, d’un artiste complet et philosophique, intègre et passionnant, intemporel et lumineux.

 

David Campisi


  • Vu : 3032

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Claudie Gallay

Claudie Gallay est née en 1961 : elle a publié six romans aux Editions du Rouergue, et un septième chez Actes Sud en 2010.


A propos du rédacteur

David Campisi

 

Lire tous les articles de David Campisi

 

David Campisi : vit en Suisse,

Passionné de marketing, de littérature, de philosophie et de politique.