Identification

Bus en goguette, Gianni Rodari

Ecrit par Laetitia Steinbach 12.02.13 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Italie, Jeunesse, La Joie de lire

Bus en goguette, illustrations Blanca Gomez, 24 pages, février 2013, 14,90 €

Ecrivain(s): Gianni Rodari Edition: La Joie de lire

Bus en goguette, Gianni Rodari

 

 

Aujourd’hui est un jour comme un autre, Rome est agitée de mille voix : les voitures klaxonnent et cornent ; les piétons piétinent d’un air pressé, les Vespa se faufilent dans la circulation et le trolleybus n°75 file en direction du centre-ville, chargé de son contingent de passagers maussades. A neuf heures du matin, ils sont tous plongés dans la lecture de leur gazette favorite avant de rejoindre leur bureau.

Aujourd’hui est donc un jour comme un autre, sauf que… sauf que le trolleybus n°75 et l’intégralité des voyageurs, sans compter le contrôleur et le conducteur, se retrouvent mystérieusement déroutés sur un chemin forestier isolé, puis stoppé net au milieu d’une clairière herbue et parsemée de cyclamens.

D’abord peu enclins à la mansuétude, les fonctionnaires grognons et tatillons y vont de leurs petits commentaires agacés :

« – Mais par là on sort de la ville !

– Que fait le conducteur ?

– Il est fou à lier ! Liez-le !

– C’est la pagaille dans les services publics ! »


Puis peu à peu les passagers se dérident, semblant reconquérir un peu de spontanéité et d’allant, révélant ainsi l’enfant qui sommeillait en eux, enfoui sous la poussière des ministères et le poids des obligations. C’est à qui fera les plus beaux bouquets, mangera le plus de fraises des bois, ornera sa boutonnière de la plus touffue des marguerites ou lancera le plus loin possible un ballon de foot improvisé en papier journal.

Mais quelle est donc l’origine de ce curieux phénomène, qui affecte autant les gens que les machines ? Qui entortille les esprits et le temps ? Qui ensorcelle l’humeur ? Quelle peut bien être l’origine de cette parenthèse dans le morne quotidien ? Ne serait-ce pas un bon coup du printemps ? Car oui, nous sommes le 20 mars !

Bus en goguette est un album publié en 1980 en Italie et qui vient juste d’être réédité en français (jolie traduction de Roger Salomon) par la Joie de Lire. Gianni Rodari nous transporte dans une époque faite de naïveté et de douceur, une époque optimiste où tout semblait possible. Certainement celle des Trente Glorieuses où l’idée de « prendre et perdre son temps » avait encore un sens.

 

« C’avait été un petit supplément de temps gratis, une sorte de cadeau réclame, comme ces jouets qu’on trouve dans les paquets de lessive ».


Cette escapade joyeuse est servie par une écriture simple et poétique où les mots les plus banals deviennent les mots du rêve, à la façon des Paroles de Jacques Prévert. Les illustrations de Blanca Gomez contribuent largement à amplifier cette sensation d’avoir été projeté dans un autre univers ; celui de notre enfance avec ses couleurs vives légèrement ternies ; avec ses petits personnages qui se déplacent à la façon de Katie Kirk ou de Jacques Tati. Et si l’esprit vintage y est, c’est certainement parce que tout cela n’est pas sans nous rappeler nos jeux et nos livres d’autrefois, ceux dessinés par Miroslav Sasek et Nina Morel…

Pour les petits à partir de 5 ans, et pour les grands nostalgiques.

 

Laetitia Steinbach


  • Vu : 1716

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Gianni Rodari

 

Gianni Rodari est universellement connu, il est considéré comme le meilleur auteur italien pour la jeunesse. Il a reçu en 1970 la médaille du Prix Andersen pour l’ensemble de son œuvre. Longtemps journaliste, il a dirigé en particulier un journal pour les jeunes. Son premier ouvrage pour les enfants a paru en 1950. Citons notamment Château de cartes (2 vive voix, 2008), Le chemin qui ne mène nulle part (Seuil, 2011) ou encore Animaux mais pas trop (Milan, 2008). Gianni Rodari est mort en 1980.

Blanca Gomez est une illustratrice et designer graphiste espagnole. Son univers coloré et naïf rappelle celui des Vacances de Monsieur Hulot et des boites de jeux anciennes. Elle crée un univers qu’elle nomme celui des « Petites choses ».

 

A propos du rédacteur

Laetitia Steinbach

Tous les articles de Laetitia Steinbach


Rédactrice

 

Laetitia Steinbach est professeur de lettres modernes dans le secondaire. Elle s’intéresse particulièrement aux albums et romans graphiques et à la littérature de jeunesse contemporaine. Elle travaille actuellement à la rédaction d’une thèse portant sur l’homosexualité dans le roman pour adolescents et l’édition jeunesse.